La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    42 040,54
    -8 757,74 (-17,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Sahel. Le Mali veut négocier avec des groupes djihadistes

·1 min de lecture

Le gouvernement de Bamako a annoncé mardi 19 octobre vouloir négocier avec la branche locale d’Al-Qaïda. Pour cela, les autorités maliennes ont mandaté la principale institution religieuse musulmane du pays. La revue de presse Afrique de RFI revient sur une décision lourde de conséquences pour les relations franco-maliennes.

“Au Mali, la lutte contre le terrorisme va connaître un nouveau paradigme”, pointe le site d’information Maliweb. Sans faire d’annonce officielle, les autorités de la transition ont donné quitus au Haut Conseil islamique pour négocier avec les chefs terroristes. L’option de négocier avec les groupes armés terroristes, bien qu’approuvée par l’écrasante majorité des Maliens, avait été classée dans les tiroirs par le régime d’IBK [Ibrahim Boubacar Keïta, renversé par un coup d’État en août 2020] en raison de l’opposition de l’allié français.

À lire aussi: Issue. Après les massacres au Sahel, doit-on se résoudre à négocier avec les terroristes ?

Aujourd’hui, Bamako, en froid avec Paris, a décidé de passer à la vitesse supérieure en décidant de mettre en œuvre cette

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles