Marchés français ouverture 5 h 7 min

Safran s'attend désormais à subir pleinement la crise du Boeing 737 MAX

1 / 2

Safran s'attend désormais à subir pleinement la crise du Boeing 737 MAX

Safran sort d'une nouvelle année exceptionnelle. Le motoriste et équipementier aéronautique a dégagé un bénéfice opérationnel courant de 3,8 milliards d'euros, en hausse de 26,4% (24,6% hors effets de change et de périmètre) et a publié jeudi un résultat net de 2,5 milliards d'euros. Son chiffre d'affaires a augmenté de 17,1% à 24,6 milliards d'euros en 2019 (+9,3% en organique).

>>> Téléchargez l’application BFM Business pour ne rien rater de l’actualité économique et financière

"C'est une très bonne année pour Safran en termes de croissance, de rentabilité et de génération de trésorerie", a affirmé le directeur général Philippe Petitcolin, cité dans un communiqué, en saluant "d'excellentes performances" malgré un "contexte difficile".

Chronique d'une révision annoncée

Les projections du groupe sont cependant moins optimistes pour cette année. Le groupe a en effet indiqué afficher des ambitions bien moindres pour 2020 "afin de tenir compte de la décision de Boeing d'un arrêt de la production du 737 MAX à compter de janvier 2020 et d'une reprise des livraisons estimées à mi-2020".

En 2020, "notre chiffre d'affaires devrait baisser très légèrement, entre 0 et 5%", a déclaré Philippe Petitcolin lors d'une conférence téléphonique. Le bénéfice opérationnel ajusté devrait lui continuer à croître "d'environ 5%", prévoit Safran, qui mise sur un flux de trésorerie disponible "supérieur" à celui de 2019, où il s'est...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi