La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,15 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    29 223,49
    -168,54 (-0,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,79 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,82 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Safran : coup d’envoi au moteur d’avion du futur avec GE !

·1 min de lecture

Safran et l'américain GE prolongent de 10 ans leur partenariat... et lancent le développement du moteur d'avion du futur, économe en carburant et moins émetteur de CO2. Le partenariat est né d'un premier accord en 1974 créant leur société commune à 50/50, CFM International. L'accord a été paraphé par le directeur général de Safran Olivier Andriès et le PDG de GE Aviation John Slattery lors d'une conférence de presse en ligne lundi. Les deux dirigeants ont également annoncé le lancement du programme Rise (Revolutionay innovation for sustainable engines, pour Innovation révolutionnaire pour des moteurs durables), sur lequel ils travaillent depuis 2019.

Celui-ci "testera et amènera à maturité toute une gamme de technologies innovantes et disruptives pour les moteurs de demain, dont la mise en service pourrait se faire vers le milieu de la prochaine décennie", expliquent les deux entreprises dans un communiqué. L'objectif est de réduire de plus de 20% la consommation de carburant et donc les émissions de CO2 par rapport aux moteurs actuels. Le design du moteur présenté lundi tranche avec les réacteurs traditionnels: il s'agit de deux hélices non carénées qui permettent un meilleur rendement propulsif et donc une diminution de la consommation de carburant.

>> A lire aussi - Il loue un Airbus A320 pour faire voler sa famille

Le diamètre de ces moteurs qui pourraient équiper la prochaine génération d'avions de ligne sera plus important que les réacteurs actuels, ce qui devrait conduire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Aéroports de Paris : les syndicats appellent à la grève du 18 au 20 juin
Le pétrole risque d’accélérer, les discussions sur le nucléaire iranien patinent : le conseil Bourse du jour
SFR (Altice) : “impossible de négocier de façon constructive” sur l’emploi selon les syndicats, appel au débrayage
Hydrogène : pour son avion ZEROe, Airbus lance à Nantes et en Allemagne des centres de développement
Alstom : gros contrat en Egypte pour la ligne 1 du métro du Caire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles