La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 637,19
    +516,91 (+1,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 740,65
    +305,91 (+2,68 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0731
    +0,0046 (+0,43 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    27 579,12
    -358,80 (-1,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    642,36
    -18,78 (-2,84 %)
     
  • S&P 500

    4 057,84
    +79,11 (+1,99 %)
     

Sabotage de l'Internet en France

Si vous rencontrez des difficultés d’accès à Internet aujourd’hui, vous n’êtes pas seul. Les liaisons fibrées de plusieurs villes de France ont été sectionnées dans la nuit. Ce ne sont pas uniquement les connexions fibrées qui ont été impactées. Ces liaisons, ou backbones, transportent toutes les données de certains opérateurs, y compris pour les connexions ADSL, les antennes mobiles et certains centres de données. Les câbles sont gérés par SFR et constituent le cœur des réseaux de Free et SFR.

Selon Le Parisien, ce sont des câbles souterrains qui ont été sectionnés à Fresnes-en-Woëvre (Meuse), Meaux et Souppes-sur-Loing (Seine-et-Marne) et Le Coudray-Montceaux (Essonne) à des dizaines de minutes d’intervalle. Il s’agit du cœur du réseau fibré national qui relie Paris aux villes de Lyon, Strasbourg et Lille ainsi que les régions autour. Selon l’Obs, la liaison avec Lyon serait aussi sectionnée au niveau de La Chapelle-la-Reine (Seine-et-Marne).

Les auteurs n’ont pas encore été identifiés

Free signale sur Twitter de « multiples actes de malveillance » et a partagé des photos de certains des câbles sectionnés. Pour l’instant, il n’existe pas d’explication officielle à ces actes de vandalisme mais, selon l’AFP, les autorités ont été saisies. Sur Twitter, les avis divergent. Certains pensent que ce sont des voleurs qui ont sectionné les câbles afin de voir s’ils contenaient du cuivre. Toutefois, la manière dont ils ont été coupés et les différents lieux visés suggèrent plutôt un sabotage intentionnel.

Free indique que ses équipes sont mobilisées depuis 4 heures du matin et avoir réussi à circonscrire les incidents, sauf à Reims et Gravelines. Free et SFR ont pu rediriger l’essentiel du trafic sur des liaisons de secours et des réparations sont en cours. En revanche, les réseaux d'Orange et de Bouygues ne seraient pas affectés.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles