Publicité
La bourse ferme dans 8 min
  • CAC 40

    7 940,30
    -117,50 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 965,67
    -64,68 (-1,29 %)
     
  • Dow Jones

    38 507,00
    -345,86 (-0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,0815
    -0,0046 (-0,42 %)
     
  • Gold future

    2 340,30
    -16,20 (-0,69 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 576,90
    -166,23 (-0,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 455,04
    -29,66 (-2,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,54
    -0,29 (-0,36 %)
     
  • DAX

    18 480,54
    -197,33 (-1,06 %)
     
  • FTSE 100

    8 183,64
    -70,54 (-0,85 %)
     
  • Nasdaq

    16 946,75
    -73,13 (-0,43 %)
     
  • S&P 500

    5 273,38
    -32,66 (-0,62 %)
     
  • Nikkei 225

    38 556,87
    -298,50 (-0,77 %)
     
  • HANG SENG

    18 477,01
    -344,15 (-1,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,2714
    -0,0050 (-0,39 %)
     

"Qu'elle s'était fait enlever, qu'elle était séquestrée" : l'inquiétante première hypothèse de l'amant de Delphine Jubillar sur sa disparition

Avant de disparaître, Delphine Jubillar entretenait une relation secrète et hors mariage avec Jean. La veille de la disparition de sa compagne non officielle, celui que l'on surnomme "l'amant de Montauban" va annoncer à son épouse qu'il compte la quitter pour se mettre en couple avec Delphine Jubillar, comme il le dira aux juges, dans une audition datant de juin 2022, selon les informations rapportées par nos confrères de La Dépêche, le samedi 20 mai 2023. Jean affirme ne jamais avoir vu Cédric Jubillar. Mais il peut décrire sa personnalité, à travers les mots de Delphine Jubillar. Selon ses dires, les parents de deux enfants étaient "aux antipodes". Pour autant, il reconnaît qu'à l'époque, il ne pensait pas que l'artisan plaquiste ait pu faire disparaître sa femme. Delphine "ne me dit pas grand-chose de mal [au sujet de Cédric ndlr.], à aucun moment, j'aurai pu avoir la puce à l'oreille de ce qu'il lui a fait", prévient-il lors de son audition.

DIAPORAMA ⋙ Disparition de Delphine Jubillar : les photos de l'investigation révélées

Pour autant, Jean décrit Cédric Jubillar comme un "bran*eur, fainéant, drogué, opportuniste [...] Moi, pendant très longtemps, j'avais des doutes sur le fait que ce n’était peut-être pas Cédric, je me suis posé des questions jusqu'au bout. Quand j'ai vu les photos de la maison dans la presse, je suis tombé de haut. C'est à ce moment-là que je vois qu'on a affaire à un bidonville". En effet, Delphine Jubillar se serait plainte à plusieurs reprises sur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite