Publicité
La bourse ferme dans 4 h 51 min
  • CAC 40

    7 762,21
    -102,49 (-1,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 979,56
    -54,87 (-1,09 %)
     
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0806
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    2 334,90
    -19,90 (-0,85 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 373,91
    -470,03 (-0,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 418,27
    +5,32 (+0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,84
    -0,66 (-0,84 %)
     
  • DAX

    18 412,89
    -217,97 (-1,17 %)
     
  • FTSE 100

    8 170,37
    -45,11 (-0,55 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    18 112,63
    +174,79 (+0,97 %)
     
  • GBP/USD

    1,2781
    -0,0019 (-0,15 %)
     

Séries HBO, "Pass Warner", sport… les atouts de la plateforme de streaming Max pour s’imposer en France

Getty Images via AFP

Le marché du streaming français compte depuis ce mardi 11 juin un nouvel acteur : Max, la plateforme de Warner Bros Discovery et HBO. Un acteur qui devra jouer des coudes pour s’imposer sur un marché saturé, notamment face au mastodonte Netflix.

Après des années d’attente, Max, la plateforme de streaming de Warner Bros Discovery, vient d’être lancée ce mardi 11 juin en France. Face à Netflix, Prime Video ou Disney+, celle-ci bénéficiera du catalogue Warner (Le Seigneur des Anneaux, Matrix ou encore l’univers DC Comics) ainsi que des séries de HBO, comme Game of Thrones, The Wire et Les Soprano. La plateforme, qui diffusera la saison 2 de House of the Dragon, a également annoncé de futures séries autour des univers de Dune et d’Harry Potter. L’offre sera complétée par de l’information, avec CNN International, et du sport : Eurosport coûtera 5 euros de plus par mois, mais les jeux Olympiques seront accessibles à tous les abonnés.

Lire aussiComment Netflix s’impose en champion du streaming

La tâche s’annonce toutefois rude, tant le marché semble saturé. « C’est un marché mature, avec des consommateurs cherchant à rationaliser leurs dépenses : il y a aujourd’hui plus de services de streaming que de demande. Il sera très dur pour de nouveaux entrants de gagner des parts de marché », estime Duncan Stewart, directeur de la recherche Technologies, médias et télécommunications pour Deloitte Canada. Qui voit toutefois un atout dans la main de Max : « La diffusion de contenus sportifs, et notamment d’événements sportifs en direct, peut être un facteur différenciant. »

Accords de diffusion et grandes ambitions

Max, dont les prix, proches de ceux de la concurrence, seront de 5,99 euros par mois (« Basic », avec publicité), 9,99 euros (« Standard », avec deux écrans) ou de 13,99 euros (« Premium », avec quatre écrans), mise aussi sur des accords de distribution avec Canal+ ou les opérateurs Orange, Free et SFR. Amazon, qui diffusait jusqu’ici les contenus de HBO via son « Pass Warner », propose également de s’abonner à la nouvelle offre Max Standard.

PUBLICITÉ

« Jamais un service de streaming n’aura eu autant de distributeurs dès son lancement », se félicite-t-on au sein de Max, actuellement déployé en parallèle dans 25 pays européens.[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi