La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 911,30
    -61,90 (-0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2097
    -0,0017 (-0,14 %)
     

Le Sénat vote un an de stage en désert médical pour les médecins

PIXABAY

Ces stages doivent se faire "intégralement en ambulatoire" encadrés par des praticiens puisque les sénateurs ont refusé une proposition du gouvernement ouvrant la voie à des stages également en milieu hospitalier, un geste réclamé par les étudiants. Dans le cadre de l'examen du projet de budget de la Sécu, le Sénat, à majorité de droite, a ainsi préféré reprendre strictement la proposition de loi déposée par le groupe Les Républicains en octobre. Le ministre de la Santé François Braun a expliqué que "la médecine générale (était) la seule à n'avoir que trois années de formation et pas d'année de consolidation". Il a aussi garanti que 14.000 praticiens encadrants seraient disponibles.

"C'est contre-productif au regard de l'objectif implicite de pallier durablement le manque de médecins", a critiqué la sénatrice écologiste Raymonde Poncet Monge, arguant que le "turn-over" serait trop important et nuirait à la qualité des soins. Concernant la possibilité d'effectuer des stages en hôpital, le communiste Pierre Ouzoulias avait dénoncé "une nouvelle catégorie de supplétifs de l'hôpital public qui est en banqueroute". La gauche a également regretté un "manque de concertation" avec les syndicats étudiants, qui sont vent debout contre ce fléchage des stages vers des zones qu'ils n'ont pas choisies.

L'Intersyndicale nationale des internes (Isni), courroucée par cette mesure, a appelé à manifester le 17 novembre pour le retrait de cette proposition de quatrième année. Le ministre s'est défendu, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les manipulations de Patrick Drahi pour éviter de payer des impôts sur ses œuvres d'art
Covid-19 : le vaccin de rappel de Sanofi est finalement autorisé en Europe
Cette carte interactive vous indique si vous avez assez de médecins dans votre commune
Agnès Pannier-Runacher logée chez les Dassault, un (nouveau) conflit d’intérêts pour la ministre ?
Nos smartphones pourraient-ils aider à réduire le risque d'effondrement des ponts ?