Marchés français ouverture 59 min
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,0533
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    18 679,46
    -56,98 (-0,30 %)
     
  • BTC-EUR

    16 077,44
    -300,34 (-1,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,03
    -5,12 (-1,26 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     

Sénégal: un nouveau gouvernement «de combat» et «de défis» prend place

Un nouveau gouvernement a été formé au Sénégal, samedi 17 septembre dans la soirée, après la nomination du nouveau Premier ministre, Amadou Ba. Il compte 38 ministres au total, dont « huit femmes et huit jeunes ». Une équipe présentée comme « un gouvernement de combat », avec une continuité et des surprises.

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

Dans le nouveau gouvernement sénégalais, il y a ceux qui restent, à des postes stratégiques : Sidiki Kaba ministre des Forces Armées, Aïssata Tall Sall aux Affaires étrangères, Antoine Félix Diome à l’Intérieur... C'est aussi le cas pour Marie Khémesse Ngom Ndiaye à la Santé, après plusieurs scandales dans le secteur ces derniers mois.

Grosse surprise, en revanche, à l’Économie : c’est Oulimata Sarr, jusqu’ici directrice régionale de l'agence des Nations unies ONU Femmes, qui remplace Amadou Hott. Quant au constitutionnaliste Ismaïla Dior Fall, il est nommé garde des Sceaux.

► À lire aussi : Sénégal : Amadou Ba a été nommé Premier ministre

On peut aussi noter le retour d’Aly Ngouille Ndiaye, nommé à l’Agriculture. Et puis, un changement au ministère des Sports, à deux mois de la Coupe du monde de football au Qatar : Yankhoba Diattara remplace Matar Ba.

C’est un « gouvernement de combat » et de « défis », avait dit le secrétaire général de la présidence. « Toutes les régions du Sénégal sont représentées », a déclaré Luc Sarr conseiller du chef de l’État sur la radio télévision publique. « Il n’y a pas de logique politicienne », selon lui.


Lire la suite sur RFI