La bourse ferme dans 21 min
  • CAC 40

    5 611,22
    -6,05 (-0,11 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 603,36
    +0,69 (+0,02 %)
     
  • Dow Jones

    30 906,00
    +91,74 (+0,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,2134
    +0,0051 (+0,42 %)
     
  • Gold future

    1 837,70
    +7,80 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    31 047,21
    +874,22 (+2,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    744,85
    +29,65 (+4,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,95
    +0,59 (+1,13 %)
     
  • DAX

    13 848,04
    -0,31 (-0,00 %)
     
  • FTSE 100

    6 728,69
    +8,04 (+0,12 %)
     
  • Nasdaq

    13 104,53
    +106,03 (+0,82 %)
     
  • S&P 500

    3 786,89
    +18,64 (+0,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 633,46
    +391,25 (+1,39 %)
     
  • HANG SENG

    29 642,28
    +779,51 (+2,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,3618
    +0,0031 (+0,23 %)
     

Sénégal: Macky Sall met en garde contre une possible deuxième vague de Covid-19

·2 min de lecture

Le président sénégalais Macky Sall s’inquiète d’une éventuelle seconde vague de Covid-19, qui serait « insupportable pour l'économie du pays ». Même si le Sénégal a l’un des taux de létalité le plus faible du monde et des résultats « appréciables », le chef de l’État appelle à un meilleur respect des gestes barrières.

Avec notre correspondante à Dakar, Théa Ollivier

« La bataille n’est pas tout à fait gagnée », a averti le président Macky Sall dans un discours tenu jeudi 26 novembre. Depuis quelques jours, la tendance de nouveaux cas de coronavirus est légèrement à la hausse au Sénégal, avec 20 à 30 cas positifs quotidiens, contre une dizaine les dernières semaines.

L’inquiétude vient surtout des cas communautaires. « Cela veut dire que le virus est parmi des citoyens inconscients qui sont porteurs et qui propagent le virus », s’est préoccupé le président.

► À lire aussi : Covid-19 au Sénégal: retour en classe pour quelques 4 millions d’élèves

Un relâchement constaté au niveau du respect des gestes barrières

Macky Sall a insisté sur le respect des gestes barrières, alors que le port du masque et les distanciations physiques ne sont quasiment plus respectés. Pourtant, le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, avait rassuré lors de sa confrontation avec la presse : rien ne prédit une seconde vague pour le moment.

Il a tout de même appelé à la vigilance, car les autorités travaillent toujours dans l’hypothèse pessimiste. Dans un monde globalisé, le Sénégal ne pourra pas se considérer à l’abri tant que le virus circule dans un pays. Selon le ministère de la Santé et les données collectées par l'université de médecine Johns-Hopkins, le Covid-19 a touché environ 16 000 personnes et coûté la vie à 332 Sénégalais.