Marchés français ouverture 2 h 28 min
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • Nikkei 225

    29 071,01
    -614,36 (-2,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2066
    +0,0025 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    29 105,73
    -0,42 (-0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    45 346,34
    -2 126,84 (-4,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 230,08
    -68,87 (-5,30 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     

Un séjour prolongé dans l'espace ferait rétrécir le cœur humain, selon une étude

·1 min de lecture

Le cœur humain rétrécit lorsqu'il est dans l'espace, et l'exercice ne peut pas enrayer cet effet, selon une étude qui a analysé un astronaute ayant passé près d'un an en orbite. Le capitaine Scott Kelly de la NASA a passé 340 jours dans la Station spatiale internationale (ISS) en 2015 et 2016 pour tester les effets sur le corps humain de longues périodes dans l'espace. Il avait 51 ans lorsqu'il est parti et a eu 52 ans en orbite.

Une analyse des résultats, publiée lundi dans la revue scientifique Circulation, a révélé que même un programme d'exercices lourds ne pouvait pas défendre le cœur contre les effets de la gravité réduite. Toutefois, son cœur est revenu à la normale après son retour sur terre, rapporte la BBC. Il est essentiel d'apprendre à contrecarrer les effets de l'espace sur les personnes pour développer les voyages spatiaux de longue durée, et les résultats montrent clairement l'ampleur du défi.

À lire aussi — Elon Musk, l'homme aux 188 milliards de dollars, veut vendre tous ses biens pour préparer son voyage sur Mars

Le cœur doit généralement pomper fort pour lutter contre l'effet de la gravité et faire circuler le sang dans le corps. Mais dans l'espace, en l'absence de gravité, le cœur pompe moins fort et devient de plus en plus faible, selon l'étude. Les scientifiques avaient espéré que l'exercice physique pourrait contrecarrer cet effet, mais les résultats de lundi ont contredit cette hypothèse.

Les scientifiques ont constaté que le cœur de Scott Kelly avait rétréci (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Canal de Suez : comment une super Lune a joué un rôle crucial dans la remise à flot de l'Ever Given
Sur Mars, le rover Curiosity prend un impressionnant selfie à l'aide de son bras robotique
En Suède, annulation du lancement d'un ballon scientifique destiné à refroidir artificiellement le climat
Au Groenland, l'apparition d'une 'dark zone' causée par des algues inquiète les scientifiques
Spotify se lance dans les salons audio, sur le modèle de Clubhouse