Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 552,91
    +1 430,20 (+2,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 369,64
    -4,20 (-0,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Séisme au Maroc : les secouristes s’activent dans l’espoir de retrouver des survivants

NACHO DOCE

Derniers espoirs de retrouver des rescapés. Les secouristes marocains sont toujours à la recherche de survivants ce lundi 11 septembre, plus de 48 heures après le séisme qui a fait plus de 2 100 morts. Le Maroc devrait être appuyé par des équipes de secours étrangères : Rabat avait la veille favorablement répondu aux offres de l’Espagne, la Grande-Bretagne, le Qatar et les Émirats arabes unis.

De nombreux pays, de la France aux États-Unis, en passant par Israël, avaient proposé leur aide au Maroc après le séisme dévastateur qui a fait 2 122 morts et 2 421 blessés, selon un dernier bilan publié dimanche par le ministère de l’Intérieur. En attendant le déploiement des équipes de sauvetage étrangères sur le terrain, les autorités marocaines ont commencé à dresser des tentes dans le Haut-Atlas, où des villages ont été entièrement détruits par le séisme.

Course contre la montre à Al-Haouz

Des secouristes, volontaires et membres des forces armées s’activent de leur côté pour retrouver des survivants et extraire des corps des décombres, notamment dans des villages de la province d’Al-Haouz, épicentre du séisme au sud de la cité touristique de Marrakech, dans le centre du royaume.

PUBLICITÉ

Le tremblement de terre survenu tard vendredi soir, de magnitude 7 selon le Centre marocain pour la recherche scientifique et technique (6,8 selon le service sismologique américain), est le plus puissant à avoir jamais été mesuré au Maroc. Face à l’ampleur de la destruction, la solidarité s’organise ...


Lire la suite sur ParisMatch