La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 184,82
    -29,08 (-0,40 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 207,16
    -5,43 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    33 963,84
    -106,58 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0647
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 944,90
    +5,30 (+0,27 %)
     
  • Bitcoin EUR

    24 933,04
    +25,20 (+0,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    565,87
    -2,18 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,33
    +0,70 (+0,78 %)
     
  • DAX

    15 557,29
    -14,57 (-0,09 %)
     
  • FTSE 100

    7 683,91
    +5,29 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 211,81
    -12,18 (-0,09 %)
     
  • S&P 500

    4 320,06
    -9,94 (-0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    32 402,41
    -168,62 (-0,52 %)
     
  • HANG SENG

    18 057,45
    +402,04 (+2,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,2240
    -0,0054 (-0,44 %)
     

Séisme au Maroc : Emmanuel Macron, « bouleversé », propose l’aide de la France

Emmanuel Macron (ici en juillet) a proposé l’aide de la France après le puissant séisme au Maroc.
CHRISTOPHE ENA / AFP

MAROC - « Nous sommes tous bouleversés ». Le président français Emmanuel Macron a proposé l’aide de la France, ce samedi 9 septembre, après le fort séisme ayant fait au moins plus d’un millier de morts au Maroc.

« Nous sommes tous bouleversés après le terrible séisme au Maroc. La France se tient prête à aider aux premiers secours », a-t-il dit sur Twitter (rebaptisé depuis X) durant son vol pour le G20 à New Delhi, où il est attendu alors que le sommet a commencé depuis plusieurs heures.

Dans un courrier adressé au roi du Maroc Mohammed VI, et dont l’AFP a pu consulter des extraits, le chef de l’État a aussi exprimé sa « vive émotion » et sa « profonde peine » face au « terrible drame ».

« La France se tient d’ores et déjà prête à mobiliser les moyens nécessaires pour répondre aux sollicitations éventuelles du Royaume du Maroc et apporter une assistance immédiate dans cette phase critique d’urgence et, lorsque le temps viendra, le soutien nécessaire à la reconstruction », a-t-il également déclaré.

Le ministère des Affaires étrangères français a lui fait état de « plusieurs collectivités territoriales » s’étant rapprochées de ses services « pour un montant d’aide de près de deux millions d’euros ».

Plus tôt, trois régions du sud de la France - l’Occitanie, la Collectivité de Corse et la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (PACA) - s’étaient engagées à fournir un million d’euros d’aide humanitaire.

« Fortes de liens méditerranéens anciens, privilégiés et vivants, nos trois régions méditerranéennes s’engagent immédiatement, ensemble, aux côtés du Royaume du Maroc et expriment leur solidarité totale avec ce pays ami », ont indiqué les présidents des trois régions.

« De nombreuses entreprises françaises » ont également fait part au Quai d’Orsay de leur intention de « contribuer financièrement ou en nature » à l’appui que la France apportera aux victimes du tremblement de terre, en accord avec les autorités marocaines.

La ville de Marseille jumelée avec celle de Marrakech

La ville de Marseille, jumelée avec Marrakech depuis 2006, a elle annoncé sur les réseaux sociaux envoyer des équipes de marins-pompiers pour venir en aide aux sinistrés.

Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, né à Tanger et qui a passé les 11 premières années de sa vie au Maroc, a dit avoir une « pensée émue pour les Marocains dans le séisme qui les a frappés », sur Twitter. Il a évoqué des « souvenirs douloureux du tremblement de terre d’Agadir où tous les hommes de ma famille tangéroise s’étaient mobilisés ».

Le patron des Républicains Éric Ciotti, a pour sa part évoqué « le séisme le plus important » de l’histoire du Maroc, jugeant lui aussi que « la France doit se tenir aux côtés du Maroc dans ces instants terribles ».

Des images du tremblement de terre postées sur les réseaux sociaux témoignent de la violence de la catastrophe. En réaction, plusieurs pays ont assuré apporter leur soutien à Rabat.

La Turquie a annoncé dans un communiqué « se tenir prête, comme toujours, à fournir toutes formes de soutien pour panser les blessures », tandis que le Royaume-Uni se dit « prêt à aider » de « toutes les manières possibles ». Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a évoqué des « préparatifs pour l’envoi d’une équipe d’aide dans le secteur », selon un communiqué de son bureau.

De son côté, le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a présenté ses condoléances aux familles des victimes. « Toute ma solidarité et tout mon soutien au peuple du Maroc après ce terrible tremblement de terre », a-t-il écrit sur Twitter. Le ministre espagnol des Affaires étrangères a également déclaré que « l’Espagne a proposé au Maroc, s’il l’estime nécessaire, à la fois des équipes de secours, ce qui est en ce moment le plus important, mais aussi son aide pour la reconstruction, une fois que ce moment sera passé ».

Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a également adressé un message de soutien aux victimes : « J’ai appris avec une grande douleur les conséquences tragiques du séisme qui a frappé le royaume du Maroc. J’exprime mes profondes et sincères condoléances à Sa Majesté le Roi Mohamed VI, au peuple marocain et aux familles des victimes ».

D’autres pays ont envoyé leurs condoléances, comme l’Allemagne, l’Ukraine, la Russie, les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite.

À voir également sur Le HuffPost :

La canicule joue sur votre santé mentale, voici pourquoi

Îles Canaries : l’incendie de Tenerife enfin « stabilisé » après neuf jours de ravage