La bourse ferme dans 7 h 52 min
  • CAC 40

    5 549,78
    -9,79 (-0,18 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 606,33
    +3,92 (+0,11 %)
     
  • Dow Jones

    30 996,98
    -179,02 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2179
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 850,90
    -5,30 (-0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    27 368,07
    -121,65 (-0,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    675,03
    -1,87 (-0,28 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,54
    +0,27 (+0,52 %)
     
  • DAX

    13 886,54
    +12,57 (+0,09 %)
     
  • FTSE 100

    6 677,77
    -17,30 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    13 543,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 841,47
    -11,60 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    28 822,29
    +190,84 (+0,67 %)
     
  • HANG SENG

    30 159,01
    +711,16 (+2,41 %)
     
  • GBP/USD

    1,3707
    +0,0023 (+0,17 %)
     

"Sécurité globale" : représentants d'ONG et syndicats de journalistes claquent la porte de Darmanin

·1 min de lecture

Une délégation de représentants d'ONG et de syndicats de journalistes opposée à la proposition de loi "Sécurité globale", a claqué la porte des discussions avec le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et demande à être reçue par le Premier ministre Jean Castex. Après la mobilisation de samedi, qui a rassemblé 22.000 personnes dans une vingtaine de manifestations en France, les opposants à la loi, reçus lundi soir par le ministre de l'Intérieur, appellent "à participer massivement" aux nouvelles marches de protestation qui seront organisées samedi prochain.

"On a un ministre qui nous a endormis"

"Le ministre de l'Intérieur nous a fait une réexplication de texte de la proposition de loi 'sécurité globale' et du nouveau schéma national du maintien de l'ordre (SNMO)", a indiqué lors d'un point presse Emmanuel Poupard, premier secrétaire général du Syndicat national des journalistes (SNJ) et membre de la délégation composée d'une quinzaine de personnes. "Nous avons posé comme préalable à toute discussion le retrait des articles 21, 22 et 24 et du SNMO. On a un ministre qui nous a endormis en proposant quelques améliorations par-ci, par-là, il n'en est pas question, donc nous avons décidé collectivement de quitter la réunion et nous en appelons à Monsieur le Premier ministre Jean Castex", a-t-il poursuivi.

>> DÉCRYPTAGE - "Sécurité globale" : l'article 24 est-il une atteinte à la liberté d'informer ?

L'article 24, "une réponse clientéliste à des syndicats de police"

La prop...


Lire la suite sur Europe1