Marchés français ouverture 7 h
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 273,69
    -245,49 (-0,86 %)
     
  • EUR/USD

    1,2079
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +76,96 (+0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    29 770,09
    -27,38 (-0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    700,95
    -34,20 (-4,65 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

"Sécurité globale" : "Cet article 24 est bon dans ses objectifs, mais il a été mal écrit par les technocrates", estime le député MoDem Patrick Mignola

franceinfo
·1 min de lecture

Plusieurs manifestations ont eu lieu samedi contre la proposition de loi sécurité globale et les violences policières. L'article 24 sur l'interdiction de la diffusion d'images des forces de l'ordre de façon malveillante fait polémique. "Il faut maintenir" la proposition de loi sur la sécurité globale et "la modifier", a déclaré dimanche 29 novembre sur franceinfo Patrick Mignola, député de Savoie,

"Il faut que le Parlement fasse son travail, que ce ne soit pas une commission extérieure qui fasse la loi. Le texte va aller au Sénat. Il faut qu'on lève tout doute. L'article 24 ce n'est pas l'interdiction de faire des images, c'est l'interdiction d'utiliser des images dans un but malveillant. Il faut qu'on revienne à ça, a martelé Patrick Mignola. Cet article 24 est bon dans ses objectifs, mais il a été mal écrit par les technocrates."

Une "tolérance zéro" pour les violences

Pour les violences commises par des policiers mais aussi pour les violences commises contre les policiers, "on doit aboutir à une tolérance zéro pour les violences. Tous les Françaises et les Français sont attachés à la liberté et tiennent à ce que les libertés soient respectées", a expliqué Patrick Mignola. Avec cette proposition de loi, "on a la nécessité d'une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi