Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 688,86
    -80,93 (-0,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 404,97
    -12,90 (-0,91 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0074 (-0,58 %)
     

Sécheresse : le ministre Christophe Béchu indique que 189 communes sont privées d'eau potable

Le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, dans un entretien accordé à nos confrères de Libération, alerte sur la crise de l'eau qui "n'est pas encore derrière nous".

GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Moins importante mais pas inexistante, la sécheresse a aussi touché le pays cet été. Près de deux tiers des nappes phréatiques à un niveau inférieur aux moyennes de saison, 189 communes privées d'eau potable: la crise de l'eau "n'est pas encore derrière nous" malgré un été 2023 plus pluvieux, a affirmé le ministre de la Transition écologique dans un entretien à Libération.

"Beaucoup (de communes privées d'eau, NDLR) se trouvent sur le bassin méditerranéen, dans le couloir rhodanien, mais on a aussi quelques cas en Bretagne", précise le membre du gouvernement.

Christophe Béchu indique encore dans Libération que c'est au total 40.000 personnes qui sont toujours privées d'eau potable en France. À titre de comparaison, 700 communes étaient privées d’eau potable et alimentées par des camions-citernes ou grâce à des bouteilles d’eau minérale en 2022.

Deux fois plus de communes touchées en un mois

Si le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires évoque une situation "plus favorable" qu'à l'issue de l'été 2022, il alerte sur les semaines à venir qui vont être "décisives". En effet, les chiffres divulgués montrent que le nombre de communes souffrant de pénuries d'eau au 8 septembre a plus que doublé par rapport au dernier état des lieux, le 10 août, quand elles étaient 85.

PUBLICITÉ

"En même temps, 62% des nappes phréatiques avaient un niveau inférieur aux moyennes de saison, et 18% étaient à un niveau très bas. L'an dernier, à la même date, 77% d'entre elles se trouvaient sous les moyennes et 20% très bas", a énuméré le ministre.

"Les nappes ne se rechargeront qu'à partir du mois d'octobre", a encore alerté Christophe Béchu.

Le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), chargé de la surveillance des nappes, publiera son bilan du mois d'août jeudi.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Face à la sécheresse, le canal de Panama restreint pour un an le passage des navires