La bourse ferme dans 6 h 11 min
  • CAC 40

    5 968,87
    +174,72 (+3,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 442,29
    +100,12 (+3,00 %)
     
  • Dow Jones

    29 490,89
    +765,38 (+2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9861
    +0,0034 (+0,35 %)
     
  • Gold future

    1 716,10
    +14,10 (+0,83 %)
     
  • BTC-EUR

    20 152,12
    +561,27 (+2,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    451,64
    +16,29 (+3,74 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,91
    +0,28 (+0,33 %)
     
  • DAX

    12 532,18
    +322,70 (+2,64 %)
     
  • FTSE 100

    7 025,81
    +117,05 (+1,69 %)
     
  • Nasdaq

    10 815,43
    +239,82 (+2,27 %)
     
  • S&P 500

    3 678,43
    +92,81 (+2,59 %)
     
  • Nikkei 225

    26 992,21
    +776,42 (+2,96 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,1350
    +0,0030 (+0,27 %)
     

Sécheresse : cette commune impose le rationnement de l'eau à ses habitants

Aux grands maux, les grands remèdes. Face à la sécheresse, le maire de Seillans, dans le Var, n'a pas hésité à rationner la consommation d'eau à 150 litres par personne et par jour. Les contrevenants se voient apposer une "pastille" limitant grandement le débit de leur compteur d'eau, relate Le Monde, le 12 août. La police municipale est chargée de faire respecter les restrictions d'eau et les délations sont encouragées, au grand dam des vacanciers, peu habitués à de telles mesures d'austérité.

Pour éviter une coupure totale de l'eau, les agents de la régie de l'eau tentent tant bien que mal, de faire appliquer l’arrêté municipal qui limite l'utilisation de l'eau dans la ville. Le problème, c’est que, "pour 90 % des gens qui font attention, il y en a 10 % qui se croient tout permis", fulmine René Ugo, le maire de Seillans et président de la communauté de communes. Il faut dire que la ville compte des villas qui n'hésitent pas à pomper parfois plusieurs dizaines de milliers de litres par jour. "Les gens viennent en vacances et pensent que c’est du 'all inclusive' : puisqu’ils ont de l’argent, alors ils peuvent consommer toute l’eau qu’ils veulent. Mais l’eau, il n’y en a plus", avertit l'élu.

Depuis que la nappe phréatique qui ­alimente la ville de Seillans est tombée à sec au début de l'été, le village a dû restreindre sa consommation. Partout dans la France méridionale, les mairies mettent en place des mesures de plus en plus coercitives. Certaines distribuent même des bouteilles, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'agence de notation S&P place l'Ukraine à un cran du défaut de paiement
Le PIB de la Russie a chuté de 4 % sur un an au deuxième trimestre
Détournement de fonds publics : Orpea doit rembourser 55,8 millions d'euros à l'État
Toulouse : deux golfs vandalisés pour protester contre leur consommation d’eau pendant la sécheresse
Pourquoi certains employeurs refusent de libérer leurs employés pompiers volontaires