Marchés français ouverture 4 h 9 min
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    28 946,61
    -159,40 (-0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,1602
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    25 596,75
    -441,52 (-1,70 %)
     
  • BTC-EUR

    52 191,84
    -2 336,66 (-4,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 469,64
    -35,51 (-2,36 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     

Sébastien, rescapé du Bataclan : "J'ai échappé plusieurs fois à la mort"

·1 min de lecture

Le procès des attentats du 13-Novembre se poursuit. La journée du vendredi 17 septembre était consacrée à la description des scènes de crime au Bataclan, où 90 personnes sont mortes par balles. Une audience particulièrement éprouvante pour les rescapés qui ont tenu à être présents, comme Sébastien. Sorti vivant du Bataclan, il tenait à être présent pour se remémorer les  faits. Il témoigne au micro de Gwladys Laffitte pour Europe 1. 

"J'ai passé la nuit du 13 novembre à fuir les balles"

"Je suis venu pour entendre les faits, rien que les faits. J'ai l'impression de ne plus trop avoir de souvenirs", confie-t-il. "J'ai passé la nuit du 13 novembre à fuir, à essayer d'être hors d'atteinte des balles. Je crois que j'ai bien fait d'agir comme ça ce soir-là parce que je viens de découvrir que la partie dans laquelle j'étais, la fausse droite, a été celle où il y a eu le plus d'amoncellement de corps, où il y a eu les mutilations les plus importantes".

Un "travail de mémoire"

 

Sébastien, un des derniers survivants sur place, a été pris en otage pendant plus de deux heures par le commando de djihadistes. "J'ai échappé plusieurs fois à la mort", se souvient-il au micro de Gwladys Laffitte. " C'est pour ça que je voulais quand même revenir et entendre réellement ce qui s'était passé dans la salle, quand j'étais otage. J'avais besoin d'avoir une vision précise de ce à quoi j'ai réchappé". Et de conclure : "Le plus dur a été de sortir de là-bas et une fois qu'on est vivant, on ne peut pas...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles