La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    24 106,61
    -36,68 (-0,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Séminaires d'entreprise: les start-up Bird Office et Kactus fusionnent

Mahema Productions

EXCLUSIF - Arnaud Katz, cofondateur de Bird Office en 2013, a créé une plateforme qui permet de réserver des salles de réunion et des séminaires. Avec l’essor du télétravail, l’activité explose. Il annonce la fusion avec son principal concurrent. Il est l'invité du Club entrepreneurs Challenges - Grant Thornton.

Challenges - Comment s’est décidée la fusion avec Kactus?

Arnaud Katz - Nous étions l’un pour l’autre l’ultime concurrent, celui que nous respections le plus. Nous avons fini par douter de notre capacité à créer seul un acteur énorme, et nous sommes dit qu’il fallait s’associer. Fusionner, pour des entrepreneurs, c’est un beau cheminement: c’est prendre tout ce que l’autre fait mieux.

Quelles différences existent entre vos deux modèles?

Ce sont deux plateformes. Mais nous proposons un produit , avec beaucoup de lieux urbains. Et nous nous sommes développés en signant des contrats-cadres avec des grandes entreprises. Kactus propose surtout des séminaires, plutôt au vert, avec un modèle de place de marché. Dans les deux cas, nous lançons des partenariats avec des professionnels de l’événementiel (groupes hôteliers comme Accor ou Louvre Hotels, centres d’affaires, espaces de coworking). Nous étions dans les mêmes pays: en France, en Belgique, en Suisse et à Londres, avec 3.000 lieux en commun. Ensemble, notre offre grimpe à 8.000 lieux.

En quoi consiste la fusion?

C’est une fusion entre égaux qui fonde une entreprise de 85 collaborateurs, avec un chiffre d’affaires de 80 millions d’euros, en forte croissance. Nous travaillons avec l’agence Namibie, qui a imaginé . Notre mission: créer la plateforme de référence de l’engagement des collaborateurs. Avec l’émergence du télétravail et la réduction des surfaces de bureaux, les collaborateurs se voient moins. A nous d’aider les employeurs à faire en sorte qu’ils se voient mieux.

Allez-vous supprimer des emplois?

Pas du tout, il s’agit d’une fusion de croissance. Cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de sujets humains et RH, comme des changements de postes, ou de l’inquiétude chez les collaborateurs. Ce n’est pas une étape facile: c’est comme si nous changions d’entreprise. Je deviens le président du nouvel ensemble, et Thomas Cottin le directeur général et directeur du produit.

Vous levez aussi des fonds…

Oui, mène un t[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles