La bourse ferme dans 41 min
  • CAC 40

    6 708,94
    +71,94 (+1,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 198,20
    +48,01 (+1,16 %)
     
  • Dow Jones

    34 751,58
    +493,26 (+1,44 %)
     
  • EUR/USD

    1,1747
    +0,0051 (+0,43 %)
     
  • Gold future

    1 752,00
    -26,80 (-1,51 %)
     
  • BTC-EUR

    37 545,93
    +1 094,69 (+3,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 109,78
    +0,85 (+0,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,08
    +0,85 (+1,18 %)
     
  • DAX

    15 659,17
    +152,43 (+0,98 %)
     
  • FTSE 100

    7 088,90
    +5,53 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    15 048,88
    +152,03 (+1,02 %)
     
  • S&P 500

    4 452,07
    +56,43 (+1,28 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • HANG SENG

    24 510,98
    +289,44 (+1,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,3745
    +0,0126 (+0,92 %)
     

Ryanair renforce son implantation au Portugal et quitte l'Irlande du Nord

·1 min de lecture

La présence européenne de Ryanair est en plein changement. La compagnie aérienne irlandaise a annoncé mardi 24 août l'ouverture de 26 nouvelles destinations au départ de plusieurs aéroports portugais à compter de cet hiver, profitant des difficultés du transporteur TAP. La compagnie va, dans le même temps, se retirer d'Irlande du Nord.

Ryanair va lancer ces nouvelles lignes au départ des aéroports de Lisbonne, Porto (nord) et Faro (sud) vers des destinations comme Agadir au Maroc, l'île de Lanzarote aux Canaries ou Malte, selon un communiqué publié par le groupe.

Cette annonce intervient alors que la compagnie TAP est contrainte à une cure d'amaigrissement pour survivre.

Le transporteur à bas coûts disposera de trois avions supplémentaires, portant à sept le nombre d'appareils basés dans l'aéroport de la capitale portugaise. Cet investissement de près de 256 millions d'euros permettra la création de quelque 300 emplois, selon la compagnie.

Ryanair, qui a ouvert de nombreuses procédures judiciaires contre le soutien public accordé aux compagnies aériennes dans le contexte de la crise ayant frappé le secteur de l'aviation, y compris TAP Air Portugal, s'est montré très critique à l'égard du transporteur portugais, l'accusant de "bloquer artificiellement" des créneaux aéroportuaires ("slots").

"Si ces créneaux étaient libérés, cela permettrait (...) de récupérer plus rapidement le trafic perdu dans le tourisme à Lisbonne et au Portugal", a déclaré Michael O'Leary, PDG de Ryanair, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Valneva mise sur une efficacité de plus de 80% pour son vaccin contre la Covid-19
De célèbres armes à feu du sulfureux Al Capone vont être mises aux enchères
“Si la Fed retire son soutien, copie à revoir !” : le conseil Bourse du jour
Un concurrent gratuit de Netflix et Disney+ débarque en France
Economie : l'activité du secteur privé poursuit calmement sa progression en août

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles