Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 406,73
    -264,31 (-0,67 %)
     
  • Nasdaq

    16 939,81
    +138,27 (+0,82 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0831
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 757,63
    -2 367,77 (-3,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 478,62
    -24,05 (-1,60 %)
     
  • S&P 500

    5 320,52
    +13,51 (+0,25 %)
     

Ryanair ferme sa base à Bordeaux : 3 avions déplacés, 40 lignes supprimées dès novembre

Markus Winkler - Unsplash

En raison d'un différent commercial sur le montant de la redevance passager, Ryanair va déplacer ses trois avions basés en Gironde vers d'autres aéroports en Europe, ce qui entraînera la perte de 40 lignes Ryanair au départ et à destination de l'aéroport de Bordeaux, et la perte d'au moins 90 emplois. Tous les pilotes et personnels de cabine ont été informés de la fermeture de la base de Bordeaux effective à partir de novembre 2024, a indiqué la compagnie. L'ensemble du personnel navigant se verra proposer «des postes similaires dans d'autres bases intéressantes au sein du réseau du groupe Ryanair».

En mars dernier, Michael O'Leary, le patron de la compagnie low-cost, fulminait déjà contre la direction du complexe aéroportuaire bordelais qui souhaitait augmenter la taxe passager prélevée par les compagnies aériennes. sur chaque billet d'avion «L'aéroport veut doubler nos charges, et nous ne voulons pas payer cela», a-t-il déclaré à l’AFP. «Il y a un vrai risque que nous fermions notre base à Bordeaux, peut-être à la fin de la saison d’été», avait-il ajouté en marge d’un sommet de dirigeants de compagnies aériennes à Bruxelles.

Dans un communiqué, le directeur commercial de Ryanair, Jason McGuinness, a déclaré être «déçus que l'aéroport de Bordeaux n'ait pas accepté l’extension de notre base low-cost à partir de novembre 2024». Et de poursuivre en expliquant qu'«en raison de l'augmentation des coûts, nous n'avons pas d'autre alternative financière que de fermer notre base Bordelaise (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : la Bourse de Paris dans le vert, avant les chiffres très attendus de l’inflation américaine
Retards de livraison : «mon colis a été livré à l’autre bout du monde…»
Bourse : «les actions des Etats-Unis ont du potentiel, la finance et la santé sont à privilégier»
Booking est à son tour soumis à des règles de concurrence plus strictes
TotalEnergies : Macron très remonté contre l’idée d’une cotation en Bourse principale à New York