Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 898,77
    +1 173,39 (+1,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 394,62
    +82,00 (+6,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2373
    -0,0065 (-0,52 %)
     

Ryanair dénonce des surfacturations d’agences de voyage, dans l’intérêt des voyageurs, vraiment ?

Andrew Bret Wallis / Getty Images

Depuis plusieurs mois, Ryanair mène une lutte sans merci contre les agences de voyage en ligne (OTA). Revêtant le costume de gendarme, la compagnie aérienne irlandaise vient de publier, lundi 4 mars, une nouvelle étude interne qui dénonce les agissements présumés frauduleux de certaines OTA très populaires auprès des voyageurs. «Piratages numériques, arnaques, surfacturation, escroquerie anti-consommateurs»… La low-cost n’y va pas de main morte dans ses accusations. Parmi les OTA épinglées par Ryanair figurent celles du groupe Odigeo, eDreams et Opodo, la suédoise Gotogate et eSky.

Tête de proue des «pirates», eDreams aurait surfacturé en février de «135% (23,50 €) un siège réservé qui ne coûte que 10€ sur Ryanair.com», assure l’enquête diligentée en interne par les équipes de Ryanair. C'est la deuxième fois depuis le début de l’année que la première plateforme d’abonnement de voyage au monde est nommée «OTA pirate du mois» par Ryanair.

Opodo et Gotogate en prennent aussi pour leur grade. Toujours selon les dires de la compagnie irlandaise, elles sont accusées «d'escroquer ses clients en facturant 129 % de plus pour un sac de 10 kg qui ne coûte que 23,84 € sur ryanair.com. Opodo facture également des frais "premium" de 17,99 € pour un "service" qui n'existe pas, et Gotogate.com facture un montant frauduleux de 65€ pour des frais de "remboursement" sur un billet d'avion Ryanair non remboursable». Les pratiques des OTA sont-elles vraiment des «arnaques anti-consommateurs», comme (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

JO 2024 : EDF va-t-il vraiment fournir une électricité 100% renouvelable pour la compétition ?
Avenir de Casino : le parquet ne fait pas appel de la validation du plan de sauvetage
Coupe du monde de football 2026 : TF1 perd les droits TV, M6 prend l'avantage
Dassault Aviation a livré beaucoup moins de Rafale et de Falcon que prévu, chute en Bourse
CAC 40 : la Bourse de Paris attentiste, «l'audition de la Fed sera le point d'orgue de la semaine»