La bourse ferme dans 3 h 48 min

Ryanair accuse des comparateurs de vols de gonfler le prix des billets

Skyscanner, Opodo, eDreams… ces sites de comparaison de vols permettent de trouver en quelques minutes le meilleur prix pour une destination et de réserver son billet dans la foulée. En toute transparence ? Pas vraiment, selon la compagnie aérienne Ryanair. Cette dernière accuse certains comparateurs de pratiquer des frais cachés au détriment des consommateurs. Concrètement, le transporteur irlandais explique dans un communiqué que l’affichage de ses vols sur des comparateurs peut apparaitre avec des frais supplémentaires cachés qui conduisent à des prix plus élevés que ceux disponibles sur Ryanair.com.

Pourtant, depuis un décret publié en juillet 2016, les comparateurs en ligne doivent faire preuve de transparence en indiquant de manière “loyale, claire et transparente” le détail des frais applicables à chaque billets d’avion. Toujours selon Ryanair, certains sites comme Skyscanner auraient également facturé des bagages à des prix supérieurs à ceux de la compagnie irlandaise sans en informer le consommateur. De la même façon, des comparateurs ne transmettraient pas aux passagers toutes les informations nécessaires au bon déroulement du voyage, ce qui peut entraîner des vols manqués et des complications pour les clients.

>> Lire aussi : République dominicaine, Ibiza... les voyages gênants de Carlos Ghosn avec l’avion de Nissan

“Nous exhortons les consommateurs à éviter Skyscanner”

Particulièrement remontée contre ces pratiques, la compagnie a décidé de porter l’affaire en justice dans plusieurs pays européens. Le 16 janvier 2020, le tribunal de Hambourg lui a donné raison face à Skyscanner en accordant des injonctions provisoires contre la version allemande du comparateur. Ce site affichait le tarif d’un vol sans mention des frais additionnels pratiqués, comme le dénonçait Ryanair. Contacté par Capital, Skyscanner a indiqué ne pas avoir pour habitude de commenter les litiges en cours et dément avoir recours à ce type de pratiques.

De son côté, Ryanair s’est fendu d’un communiqué

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le montant faramineux des investissements que prévoit Poutine pour doper la Russie
Routes : comment le gouvernement veut limiter le retour aux 90 km/h
Toyota et Honda rappellent des millions de voitures aux Etats-Unis
Réforme des retraites : Bruno Le Maire et Gérald Darmanin reçoivent des menaces de mort
La CGT coupe l'électricité de la plus grosse usine hydro-électrique de France