La bourse ferme dans 6 h 52 min
  • CAC 40

    6 841,63
    -40,24 (-0,58 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 139,71
    -39,44 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 022,04
    -461,68 (-1,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,1320
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 771,20
    -13,10 (-0,73 %)
     
  • BTC-EUR

    50 202,95
    -507,75 (-1,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 445,88
    -23,20 (-1,58 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,82
    +1,25 (+1,91 %)
     
  • DAX

    15 360,32
    -112,35 (-0,73 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,99
    -38,69 (-0,54 %)
     
  • Nasdaq

    15 254,05
    -283,64 (-1,83 %)
     
  • S&P 500

    4 513,04
    -53,96 (-1,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 753,37
    -182,25 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    23 788,93
    +130,01 (+0,55 %)
     
  • GBP/USD

    1,3305
    +0,0027 (+0,21 %)
     

Rwanda: Human Rights Watch dénonce les arrestations d'opposants avant l'«Ingabire Day»

Il y a quelques jours neuf opposants rwandais et un journaliste ont été arrêtés quelques jours avant l'« Ingabire Day », une journée de débats organisée par le parti d'opposition (le Dalfa-Umurinzi). L'ONG Human Rights Watch a dénoncé les arrestations.

Selon le Bureau des enquêtes rwandais (RIB), ils ont été arrêtés pour « publication de fausses rumeurs visant à inciter au soulèvement ou des troubles au sein de la population ». En réaction, HRW a dénoncé ces arrestations dans un communiqué intitulé « Rwanda : la répression contre l'opposition et les médias s'intensifie ».

Lewis Mudge est le directeur Afrique de l'ONG : « En termes d’espace démocratique au Rwanda, il y a des choses qui ne vont pas par rapport en général à cette fermeture de l’espace politique, qui continue au Rwanda. Il y a deux aspects. Il y a des gens qui ont été arrêtés pour leur soutien à un parti d’opposition et il y a aussi un journaliste qui a été arrêté pour avoir annoncé qu’il va suivre cette journée. Cela veut dire que la liberté d’expression, la liberté de participer à un groupe d’opposition politique, c’est toujours une ligne rouge au Rwanda. Pour nous, Human Rights Wacht, ces arrestations arbitraires et politiques sont destinées à dissuader davantage les personnes à s’exprimer contre la politique ou les abus du gouvernement ».

►À lire aussi : Le Rwanda parmi les pays qui répriment le plus leurs opposants à l’étranger

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles