La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,40 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    30 850,02
    +1 152,70 (+3,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,07 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,12 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,87 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

La Russie veut lancer un vaisseau spatial capable de voyager de la Lune à Jupiter

·1 min de lecture

La Russie prévoit d'envoyer un vaisseau spatial à propulsion nucléaire sur la Lune, puis sur Vénus, pour atteindre Jupiter. Roscosmos, l'agence spatiale fédérale russe, a annoncé samedi que son "remorqueur spatial" — terme désignant un engin spatial qui transporte des astronautes ou des équipements d'une orbite à une autre — devrait être lancé pour une mission interplanétaire en 2030. Le module énergétique de l'engin, baptisé "Zeus", est conçu pour générer suffisamment d'énergie pour propulser de lourdes cargaisons dans l'espace lointain. Il s'agit essentiellement d'une centrale nucléaire mobile.

Plusieurs pays envisagent une technologie similaire pour raccourcir les voyages dans l'espace. Actuellement, les vaisseaux spatiaux comptent sur l'énergie solaire ou la gravité pour accélérer. Mais cela signifie qu'il faudrait plus de trois ans aux astronautes pour effectuer une visite aller-retour sur Mars. La NASA estime qu'un vaisseau spatial à propulsion nucléaire pourrait réduire ce délai d'un an.

À lire aussi — La Russie et la Chine veulent construire ensemble une station lunaire

Les États-Unis espèrent installer une centrale nucléaire — un réacteur de 10 kilowatts intégré à un atterrisseur lunaire — sur la Lune dès 2027. Jusqu'à présent, cependant, la NASA n'a envoyé qu'un seul réacteur nucléaire dans l'espace, sur un satellite, en 1965. D'autres engins spatiaux, comme les rovers martiens Curiosity et Perseverance, sont également à propulsion nucléaire, mais ils n'utilisent pas (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ces 10 photos spectaculaires de la Voie lactée montrent comment notre galaxie illumine le ciel
OVNIS : le gouvernement américain va publier un rapport le mois prochain
Sanofi lance les essais à grande échelle pour son vaccin contre le Covid-19
De Jack Ma à TikTok, pourquoi Pékin reprend le contrôle des géants de la tech chinoise
Amazon va racheter le studio MGM à qui l'on doit la saga James Bond