La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 336,67
    +27,16 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    12 779,91
    -74,89 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,0324
    +0,0022 (+0,22 %)
     
  • HANG SENG

    20 082,43
    +471,59 (+2,40 %)
     
  • BTC-EUR

    23 438,28
    +23,64 (+0,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    573,13
    -1,61 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    4 207,27
    -2,97 (-0,07 %)
     

La Russie va abandonner l’ISS après 2024 : l’avenir des modules russes est incertain

ISS station spatiale
ISS station spatiale

Le patron de l’agence spatiale Roscosmos a confirmé à Vladimir Poutine le désengagement de la Russie de l’ISS à partir de 2024. Le devenir des modules russes est incertain.

2024 sera donc l’année qui marquera la fin de la contribution de la Russie à la Station spatiale internationale (ISS). Cette échéance a été confirmée ce mardi 26 juillet 2022 par Iouri Borissov, le nouveau directeur général de Roscosmos, l’agence spatiale russe. Des extraits d’un entretien avec Vladimir Poutine, le président de la Russie, ont été publiés sur le site du Kremlin.

« La décision de quitter [l’ISS] après 2024 a été prise », a-t-il fait savoir. Iouri Borissov a pris ses fonctions au cours du mois de juillet, en remplacement de Dmitri Rogozine, en poste depuis 2018 et que l’on dit pourtant proche de Poutine. Ces derniers mois, Rogozine avait multiplié les remarques douteuses à l’égard d’Elon Musk et de Starlink, mais aussi de l’ISS.

Iouri Borissov
Iouri Borissov

Les raisons qui ont poussé le Kremlin à « débrancher » Rogozine de son poste pour le remplacer par Borissov ne sont pas claires. L’attitude de plus en plus belliqueuse de l’intéressé envers ses partenaires occidentaux a peut-être pesé dans la balance. Les difficultés de l’industrie spatiale russe,

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles