La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 216,59
    -373,82 (-1,26 %)
     
  • Nasdaq

    10 821,71
    -46,21 (-0,43 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9604
    -0,0084 (-0,86 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    19 967,96
    +66,36 (+0,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    440,10
    +7,00 (+1,62 %)
     
  • S&P 500

    3 653,57
    -39,66 (-1,07 %)
     

La Russie teste de nouveaux sous-marins pour muscler sa force de frappe atomique

Ministère russe de la Défense

Fini les vieux modèles soviétiques. La Russie poursuit la modernisation de sa flotte de sous-marins. La marine russe a ainsi lancé, ce mardi 13 septembre, des exercices militaires dans la mer de Barents - située dans l'océan Arctique au nord de la Norvège et de la Russie - pour éprouver l’efficacité de ses deux nouveaux submersibles à réacteurs nucléaires : le Krasnoïarsk de la classe Iassen et le Généralissime Suvorov de la classe Boreï. Selon l’agence de presse Tass, la sécurité de ces bâtiments de guerre est assurée par un troisième sous-marin datant de l’ère soviétique, le Dmitri Donskoï qui est le dernier représentant de la classe Akoula. Avec ses 173 mètres de long et ses 25.000 tonnes en plongée, ce submersible lanceur de missiles nucléaires est le plus imposant au monde.

Le Généralissime Suvorov et les autres modèles de la classe Boreï vont justement remplacer le vieillissant Dmitri Donskoï pour être les nouveaux fers de lance de la force de frappe atomique de la marine russe. Côté armement, ce nouveau submersible pourra transporter 16 missiles nucléaires intercontinentaux. Ces armes ont une portée de plus de 8.000 kilomètres. Chaque engin est équipé de dix ogives nucléaires de 50 à 100 kilotonnes. Ces engins dévastateurs seront eux-mêmes équipés d’un moteur superstatoréacteur. Derrière ce nom barbare se cache une technologie de propulsion pouvant atteindre des vitesses de fonctionnement supérieures à Mach 6, soit six fois la vitesse du son.

En marge de son arsenal nucléaire, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Énergie : les eurodéputés veulent doubler la part des renouvelables d'ici 2030
Pourquoi cette offre de Lidl fait polémique en Turquie
Liban : elle braque une banque pour récupérer l'argent de sa sœur malade
Prix de l'énergie : le Danemark envisage une mesure radicale
Prix de l'électricité : le bouclier tarifaire maintenu pour tous les Français en 2023