Marchés français ouverture 6 h 20 min
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,26 (+0,66 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,44 (+0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    29 612,31
    +254,49 (+0,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,2164
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,85 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    47 988,59
    -858,77 (-1,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 537,83
    +102,05 (+7,11 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     

La Russie a un projet de torpille nucléaire capable de générer un tsunami radioactif

Louis Neveu, Journaliste
·1 min de lecture

Essaims de drones suicides, missiles nucléaires hypersoniques…, en matière de guerre, l’imagination humaine n’a pas de limite. Parmi les projets des super-armes, voici Poséidon 2M39, une torpille en cours de développement par la Russie et qui serait conçue pour cibler les zones côtières afin de les dévaster en générant un gigantesque tsunami. Les retombées radioactives viendraient alors rendre inhabitable une zone pendant des dizaines d’années. Les conséquences écologiques seraient également redoutables.

La Poséidon 2M39 serait furtive et propulsée par un réacteur nucléaire. Elle pourrait passer au travers des systèmes de défense côtière pour accomplir sa funeste mission avec son ogive nucléaire de plusieurs mégatonnes.

La découverte de cette torpille capable de se faufiler à la surface des fonds marins n’est pas une nouveauté. Elle était considérée comme une légende et même comme une blague depuis sa révélation autour de 2015. Dès 2018, le président russe, Vladimir Poutine avait promis l’arrivée d’une nouvelle génération d’armes avec ce fameux Poséidon 2M39 et un missile hypersonique baptisé Tsirkon. Ce dernier n'est plus un mythe pour les autorités américaines, car il a fait l’objet d’essais dans l’Arctique il y a moins d’un mois, comme l’a annoncé l’agence de presse russe Tass. Pour le coup, la menace du développement du missile Poséidon 2M39 semble désormais crédible pour les experts. Ils voient en cette arme un levier supplémentaire de dissuasion, mais aussi un argument de poids pour prendre la main, lors de négociations sur le contrôle des armements. C’est pour ces raisons que comme le missile Tsirkon, il doit devenir concret pour les autorités russes.

De la théorie à la réalité. Plusieurs tests de missiles hypersoniques Tsirkon ont été réalisés dans l’espace maritime russe au niveau de l’Arctique dernièrement. La torpille Poséidon 2M39 pourrait elle aussi faire l’objet d’essais. © Tass
De la théorie à la réalité. Plusieurs tests de missiles hypersoniques Tsirkon ont été réalisés dans l’espace maritime russe au niveau de l’Arctique dernièrement. La torpille Poséidon 2M39 pourrait elle aussi faire l’objet d’essais. © Tass

Ce n’est plus une blague

L’an passé, cette menace était évoquée...

> Lire la suite sur Futura