Publicité
La bourse ferme dans 47 min
  • CAC 40

    7 636,30
    +65,49 (+0,87 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 906,61
    +15,15 (+0,31 %)
     
  • Dow Jones

    41 218,13
    +20,05 (+0,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0912
    -0,0029 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    2 465,80
    +5,90 (+0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 766,68
    -960,01 (-1,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 338,67
    +9,16 (+0,69 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    -0,19 (-0,23 %)
     
  • DAX

    18 472,19
    +34,89 (+0,19 %)
     
  • FTSE 100

    8 242,15
    +54,69 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    17 905,32
    -91,60 (-0,51 %)
     
  • S&P 500

    5 577,47
    -10,80 (-0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,00 (+0,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,2981
    -0,0028 (-0,22 %)
     

« La Russie ne va pas m’expulser », lance ce hacker recherché par le FBI

Un cybercriminel russe, recherché par les autorités américaines, a donné des détails sur sa situation en Russie. Le pirate se vante d’être protégé dans son pays. Il affirme ne plus voyager à l’étranger.

L’invasion de l’Ukraine par la Russie contrarie les projets de vacances à l’étranger des cybercriminels russes. Les États-Unis sont en effet plus alertes sur les voyages de ces pirates et l’un d’eux a fait part de sa situation auprès d’un journaliste spécialisé.

Dans un entretien publié ce 3 octobre par le média américain TechCrunch, Mikhail Pavlovich Matveev a expliqué qu’il se sentait en sécurité en Russie. « Ma vie a changé pour le mieux après les sanctions. Je ne les sens pas. Elles sont un plus pour ma sécurité, elles m’aident », a-t-il déclaré. Le cybercriminel, recherché par le FBI et soupçonné d’appartenir à des collectifs de hackers de renom, indique que « le fait d’être sanctionné signifie que la Russie ne va pas m’expulser. »

PUBLICITÉ

Mikhail Matveev nargue de temps à autre les autorités américaines depuis la publication du mandat en se mettant en scène dans sa vie quotidienne russe. Pour éviter d’être capturé, il a fait savoir qu’il ne voyage plus et a même « brulé » son passeport. Ses dernières vacances auraient eu lieu en Thaïlande en 2014. Il investit maintenant dans les cryptomonnaies, et se sent l’âme d’un expert du sujet,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Mikhail Matveev, hacker russe recherché par le FBI. // Source : Twitter / FBI