Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 565,61
    -291,05 (-0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 483,85
    +15,75 (+1,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

La Russie ne détruira pas les satellites américains

Pixabay

Il n’y aura pas de guerre spatiale dans le futur proche. C’est qu’a expliqué Dmitri Rogozine, ancien dirigeant de Roscosmos (l’équivalent russe de la Nasa) et chef du groupe “les Loups du Tsar”, composé de conseillers scientifiques qui apportent leur expertise aux troupes russes envoyées sur le front ukrainien. Dans une interview donnée à une radio moscovite et publiée par le site Vedomosti, Dmitri Rogozine a affirmé que la Russie ne détruisait pas les satellites américains et ceux de la flotte Starlink parce qu'elle ne voulait pas "déplacer la guerre dans l'espace". Selon lui, si Moscou détruit le système de communication de l'ennemi, ses propres satellites seront également éliminés en réponse, et le pays "perdra sa constellation spatiale".

Pourtant le chef des Loups du Tsar n’a pas apprécié l’aide apportée à l’armée ukrainienne par Elon Musk et sa technologie Starlink. Dmitri Rogozine avait lui-même échappé à une tentative d’assassinat à Donetsk. Cette attaque aurait été justement coordonnée grâce à la flotte de satellite Starlink. Ce système est utilisé en Ukraine suite à l’offensive de Moscou contre Kiev. Le réseau est conçu pour fournir un accès internet à haut débit, avec une constellation orbitale de plus de 2.300 satellites. Selon les dernières données, Kiev a reçu environ 24.000 terminaux Starlink.

En février 2023, alors que Kiev commençait à s'appuyer de plus en plus sur les satellites pour lutter contre la Russie, SpaceX a limité la capacité de l'armée ukrainienne à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Cour des comptes alerte sur une vague de départ au sein des forces de l’ordre
France Identité, quelle est cette nouvelle application qui ne passe pas auprès de la SNCF ?
Lutte contre la fraude fiscale : qui peut être épinglé?
La France s'offre 130 blindés pour remplacer ceux fournis à l'Ukraine
À cause d'erreurs, la Caisse d'allocations familiales a perdu 6 milliards d'euros en 2022