La bourse ferme dans 2 h 12 min
  • CAC 40

    6 246,60
    +36,05 (+0,58 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 003,54
    +27,13 (+0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 137,31
    +316,01 (+0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,2058
    +0,0019 (+0,16 %)
     
  • Gold future

    1 783,40
    -9,70 (-0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    45 549,08
    -188,93 (-0,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 277,90
    +14,94 (+1,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,69
    +0,34 (+0,55 %)
     
  • DAX

    15 274,20
    +78,23 (+0,51 %)
     
  • FTSE 100

    6 913,89
    +18,60 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    13 950,22
    +163,95 (+1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 173,42
    +38,48 (+0,93 %)
     
  • Nikkei 225

    29 188,17
    +679,62 (+2,38 %)
     
  • HANG SENG

    28 755,34
    +133,42 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3874
    -0,0058 (-0,41 %)
     

La Russie inflige des amendes à Twitter pour ne pas avoir supprimé des appels à des manifestations

·1 min de lecture

Sanction pour Twitter en Russie. Alors que le torchon brûle entre le Kremlin et les grands sociaux américains, le gouvernement russe a infligé à Twitter 3 amendes d'un montant total d'environ 99.000 euros pour ne pas avoir supprimé des appels à des manifestations non-autorisées de l'opposition. En janvier, les autorités russes avait dénoncé le refus de plusieurs réseaux sociaux étrangers de supprimer des appels à protester en soutien à l'opposant numéro un russe, Alexeï Navalny qui venait d'être arrêté. Le mois dernier, le gendarme russe de l'internet, Roskomnadzor, a saisi la justice pour demander des sanctions.

Vendredi, un tribunal moscovite a reconnu Twitter coupable d'avoir refusé de supprimer des contenus "illégaux", dans le cadre de trois dossiers séparés, et l'a condamné à trois amendes d'un montant total de 8,9 million de roubles (environ 99.000 euros au taux actuel), selon l'agence de presse publique RIA Novosti. Les autorités russes ont en outre annoncé en mars avoir "ralenti" le fonctionnement du réseau et menacé de le bloquer dans le pays, en accusant Twitter de ne pas avoir supprimé des contenus incitant les mineurs au suicide, contenant de la pédopornographie ou des informations sur l'usage de drogues.

>> A lire aussi - Vladimir Poutine prêt à dialoguer avec Elon Musk

La firme américaine a rejeté ces accusations et s'est dit "très préoccupée" par les "tentatives de bloquer et d'étrangler la conversation publique en ligne". Moscou a évoqué pour sa part un possible (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La livraison des baskets "sataniques" interdite, après le recours de Nike
Booking écope d’une lourde amende pour une fuite de données
La cryptomonnaie "Dogecoin" grimpe de presque 30% grâce à un tweet d’Elon Musk
Les repas de Première classe de British Airways livrés à domicile
Boom du commerce maritime, pour CMA CGM, le blocage du Canal de Suez n’est qu’un “grain de sable”