La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 929,83
    -71,59 (-0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Russie : un gardien de musée rajoute des yeux à un tableau valant 1 million d’euros

Une des œuvres prêtées au Centre présidentiel Boris Eltsine à Ekaterinbourg, en Russie, a été griffonnée par un gardien de musée - Donat Sorokin/TASS (Donat Sorokin/TASS)

En décembre dernier, les visiteurs d’un musée d’Ekaterinbourg ont remarqué que des yeux avaient été ajoutés aux personnages d’un tableau. Le responsable est un gardien qui, par ennui, a joué du stylo à bille sur une œuvre d’une grande valeur.

Le Centre présidentiel Boris Eltsine à Ekaterinbourg, en Russie, a fait l’expérience d’une bien étrange conséquence de l’ennui au travail. Un gardien du musée a en effet dessiné des yeux au stylo bille sur le tableau "Les trois figures" d’Anna Leporskaya, rapporte le site d’informations 7 sur 7. Cette œuvre de 1930, prêtée à l’occasion d’une exposition sur l’art abstrait, est estimée à 75 millions de roubles, soit entre 900 000 et 1 000 000 d’euros.

Les faits ont lieu en décembre 2021, au cours de la première journée de travail d’un gardien employé par une société de sécurité extérieure travaillant pour le musée. Probablement peu conscient de la valeur de l'œuvre de l’artiste, le jeune homme a ajouté des yeux à deux des trois personnages sans visage présent représentés sur la peinture. Bien que cette modification du tableau puisse sembler choquante et scandaleuse, l’équipe du musée ne s’en est pas aperçue avant deux semaines.

3 000 euros de restauration

En fait, ce sont des visiteurs qui ont signalé l’apparition des yeux sur ce tableau. Une fois prévenue, l’équipe du musée a lancé une enquête et a identifié l’auteur qui a été renvoyé. Pour expliquer ce geste, la conservatrice de l’exposition est allée jusqu’à évoquer "une crise de folie passagère" et a précisé que le stylo utilisé appartenait bien au Centre présidentiel Boris Eltsine.

Les équipes de conservation du musée ont également indiqué que le "dessinateur" avait eu le bon goût de ne pas appuyer trop fort et, donc, de ne pas abîmer "le relief de l’ensemble des coups de pinceau". L’œuvre d’Anna Leporskaya pourra donc subir des travaux de restauration qui coûteront près de 3000 euros.

VIDÉO - Pour faire revenir les familles, le Louvre propose désormais des ateliers pour apprendre aux enfants à manier le pinceau