La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 932,95
    -367,37 (-1,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Comment la Russie décapite l'ambassade française à Moscou

Kirill KUDRYAVTSEV / AFP

Selon nos informations, le total des diplomates et personnels français à avoir été chassés de Russie depuis le début de la guerre en Ukraine s'élève à 40. L'Institut français à Moscou est lui contraint de se retrouver de nouveaux locaux après s'être vu signifier une forte hausse du loyer de son immeuble.

Le chiffre officiel est de 34 mais, selon nos informations, c'est bien 40 membres de l'appareil diplomatique français qui auront quitté la Russie d'ici la mi-juillet. Le 18 mai, un mois et demi après l'expulsion de 41 diplomates et surtout de nombreux agents du renseignement russe par la France, , alors que le même jour étaient également chassés du pays - .

Parmi : six membres de la mission économique dont le numéro deux, l'ensemble du service informatique, le patron du détachement de sécurité qui chapeaute l'équipe de gendarmes, cinq militaires dont les trois adjoints de l'attaché de défense ou encore le consul général à Saint-Pétersbourg. En revanche, le chef de poste de la DGSE sur place, l'attaché de sécurité intérieure et le personnel de la DGSI sont épargnés.

Matois, le pouvoir russe a aussi réussi des coups doubles en ciblant des couples exerçant à l'ambassade. Par exemple, la régisseuse de la chancellerie, déclarée PNG, a quitté le pays avec son mari - absent de la liste des 34. Au total, deux couples sont concernés. Le Boeing 777 d'Air France, loué 200.000 euros par le Quai d'Orsay, pour ramener en France, le 30 mai, les "expulsés", comprenait également à son bord trois gendarmes arrivés en renfort après le début de la guerre en Ukraine et dont les visas venaient d'être retirés. Puis, le 19 juin, Moscou a tiré une nouvelle cartouche en sommant, , le conseiller culturel de l'ambassade de quitter le territoire russe d'ici le 17 juillet. Son départ portera à 40 le nombre de personnels diplomatiques tricolores à avoir quitté la Russie ces dernières semaines.

Hausse soudaine du loyer payé par l'Institut français

Autre coup de griffe du Kremlin : le propriétaire de l'immeuble loué par l'Institut français de Russie dans le centre de Moscou, a soudainement augmenté le loyer, poussant l'établissement à se chercher en urgence de nouveaux locaux. Plus étonnant, un membre de l'équipe comptable de l’ambassade, marié à une Russe, a été retiré de la liste fin mai alors [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles