La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 270,09
    -121,43 (-0,39 %)
     
  • Nasdaq

    12 997,75
    -361,04 (-2,70 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,2069
    -0,0019 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    29 880,42
    +784,56 (+2,70 %)
     
  • BTC-EUR

    42 294,04
    +2 382,16 (+5,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 020,56
    +32,46 (+3,29 %)
     
  • S&P 500

    3 819,72
    -50,57 (-1,31 %)
     

En Russie, se connecter à Internet grâce à Starlink d'Elon Musk pourrait être passible d'une amende

·2 min de lecture
En Russie, se connecter à Internet grâce à Starlink d'Elon Musk pourrait être passible d'une amende

Le gouvernement russe pourrait infliger des amendes à des personnes ou à des entreprises pour avoir utilisé la connexion Internet de Starlink développée par la société américaine SpaceX, selon des articles publiés par des médias locaux. La nouvelle loi, proposée par l'organe législatif russe, la Douma, vise à empêcher les citoyens d'accéder à Internet via l'un des centaines de satellites d'Elon Musk.

Les utilisateurs ordinaires pourraient devoir payer entre 10 000 et 30 000 roubles (entre 110 et 330 euros environ), tandis que les entreprises pourraient devoir payer jusqu'à un million de roubles (soit près de 10 900 euros) si elles se servent du service Internet par satellite occidental, selon le magazine Popular Mechanics. En réponse à un article sur le sujet, Elon Musk a tweeté : "Nous essayons juste d'amener les gens sur Mars. De l'aide serait grandement appréciée".

À lire aussi — Voici pourquoi les satellites Starlink d'Elon Musk inquiètent les astronomes et les experts

Après avoir lancé un nombre record de 143 satellites en orbite dimanche 24 janvier dernier, SpaceX se rapproche lentement de son objectif de placer jusqu'à 42 000 satellites Starlink tout autour de la Terre pour fournir une connexion Internet haut débit.

Jusqu'à présent, la société spatiale a envoyé 944 satellites en fonctionnement dans l'espace à l'aide de ses fusées réutilisables Falcon 9.

Cette prise de contrôle du ciel constitue une menace pour les régimes autoritaires comme la Russie. John Byrne, directeur des services spécialisé dans les technologies de télécommunication chez GlobalData, a déclaré à Insider qu'il est difficile pour la Russie de pénaliser le fournisseur d'accès à Internet, mais "il est plus facile d'infliger une amende, ou du moins de menacer d'en infliger une, à ses propres citoyens".

John Byrne a déclaré qu'un gouvernement est en mesure de contrôler les droits d'exploitation d'un service internet cellulaire, ajoutant que si la Chine demandait à ses opérateurs de réseau d'interdire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Grâce à la publicité, Alphabet a dépassé ses attentes au dernier trimestre 2020
SpaceX : un prototype de fusée s'écrase à nouveau à l'atterrissage lors d'un essai au Texas
Le vaccin AstraZeneca a le feu vert en France, mais pas pour les plus de 65 ans
Netflix teste une minuterie pour arrêter votre programme automatiquement
Elon Musk annonce à ses 44,8 millions de followers qu'il s'éloigne de Twitter 'pour un moment'