La bourse est fermée

La Russie et la Chine réclament un allègement des sanctions contre la Corée du Nord

Affectée par les sanctions, la Corée du Nord va-t-elle voir son fardeau s'alléger ? C'est du moins ce que souhaitent la Russie et la Chine, qui ont transmis lundi à leurs partenaires du Conseil de sécurité de l'ONU une proposition "d'ajustement" de ces sanctions, en fonction des étapes franchies par ce pays vers une dénucléarisation de la péninsule. Contenue dans un projet de résolution obtenu par l'AFP et qui a surpris plusieurs missions diplomatiques, la proposition souligne aussi la nécessité d'avoir "l'approche la plus favorable" face aux exemptions demandées aux sanctions ayant un objectif humanitaire. L'économie de la Corée du Nord a été à la dérive ces dernières années, à tel point qu'elle est désormais 50 fois moins importante que sa riche voisine du Sud.

Sans détailler ce que devra faire précisément la Corée du Nord pour obtenir un allègement des sanctions, le projet russo-chinois réclame, pour améliorer le niveau de vie des Nord-Coréens, l'arrêt de plusieurs dispositions clés datant de 2016 et 2017. Pour ses auteurs, l'ONU devrait ainsi abandonner les interdictions faites à ses pays membres d'importer du charbon, du fer, du minerai de fer et des textiles venant de Corée du Nord. La Russie et la Chine réclament aussi la fin de la mesure, prise en 2017, qui impose aux Etats de l'ONU de renvoyer sous deux ans dans leur pays d'origine les travailleurs nord-coréens travaillant à l'étranger, source d'importants revenus pour le pouvoir nord-coréen. Les membres des Nations unies ont jusqu'à ce 22 décembre 2019 pour appliquer cette sanction.

>> A lire aussi - Les cyberattaques ont rapporté une fortune à la Corée du Nord

Le texte sino-russe demande aussi une exemption aux sanctions de tous les projets de coopération routiers et ferroviaires entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Il est accompagné de trois pages d'annexes listant des produits qui ne devraient plus être concernés par des sanctions contre Pyongyang : parmi eux figurent des bulldozers, des petits tracteurs,

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Rétrofit : les précommandes sont déjà ouvertes… même si ce n’est pas encore légal !
Hausse des cotisations plutôt qu’âge pivot : la contre-proposition de Laurent Berger hérisse le patronat
La chronique de David Abiker : petit éloge de la facture
Bourse : “Gare au retour des turbulences !”
Les déboires du Boeing 737MAX plombent Safran