La bourse ferme dans 3 h 23 min

Russie : la Bourse se rit des sanctions de Donald Trump

Les investisseurs en actions russes peuvent avoir le sourire. En dépit des sanctions de Donald Trump et d'une croissance encore poussive, rien ne semble décourager la Bourse de Moscou, qui s'envole depuis un an, se plaçant parmi les plus performantes du monde. Longtemps délaissée et considérée comme risquée et trop dépendante du pétrole, la Bourse de Moscou, portée par une confiance revenue, des fondamentaux stables et de gros dividendes, a vu sa capitalisation atteindre 681 milliards de dollars à la fin du 3e trimestre, contre 576 milliards fin 2018. L'indice RTS (libellé en dollars) et le Moex (en roubles) ont respectivement connu des hausses de plus de 25% et plus de 35% depuis le début de l'année.

Ces derniers mois, les principales agences de notation ont relevé les notes du pays, améliorant son attractivité pour les investisseurs. En novembre, le Moex a passé la barre des 3.000 points pour la toute première fois. "Les gens qui ont investi en Russie au début de l'année sont très heureux aujourd'hui", sourit Andreï Braguinsky, directeur de la communication de la Bourse, lissant sa cravate ornée de marguerites. Nichée dans un immeuble discret à un jet de pierre du Kremlin, le Moscow Exchange est jeune : les deux indices Micex (depuis renommé Moex) et RTS naissent début des années 1990, dans les décombres de l'URSS, à l'aube de l'économie de marché russe. La Bourse n'intègre ces deux indices que fin 2011, prenant sa forme actuelle.

>> A lire aussi - Ce marché d'actions qui offre un rendement des dividendes de 7%

Sa récente envolée détonne alors que la croissance russe reste molle (environ 1% aux trois premiers trimestres 2019) et que les sanctions occidentales imposées à la Russie depuis l'annexion de la Crimée en 2014 restent en place et font mal.

Néanmoins, d'autres fondamentaux sont solides: "Il n'y a pas de dette, il y a des réserves de plus de 500 milliards de dollars, il n'y a pas de déficit budgétaire. C'est la différence entre la Russie et la plupart des autres

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vous ne recevrez bientôt plus de tickets de caisse pour vos petits achats
Immobilier à Paris : le seuil de 10.000 euros le mètre carré dépassé dans plus de la moitié des arrondissements
Les équipes qui font preuve de cohésion sont-elles plus efficaces ?
La dette de nos multinationales s’envole, la Banque de France tire la sonnette d’alarme
Immobilier : la loi Lagleize qui réinvente le "droit de propriété" passe le cap de l'Assemblée