La bourse ferme dans 3 h 30 min
  • CAC 40

    6 305,46
    +18,39 (+0,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 033,30
    +0,31 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2039
    +0,0059 (+0,49 %)
     
  • Gold future

    1 781,40
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    47 498,96
    +1 731,13 (+3,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 297,40
    -94,31 (-6,78 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,03
    -0,10 (-0,16 %)
     
  • DAX

    15 436,35
    -23,40 (-0,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 020,18
    +0,65 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3928
    +0,0088 (+0,64 %)
     

Russie: Alexeï Navalny transféré dans une colonie pénitentiaire

·1 min de lecture

L’opposant russe doit purger une peine de deux ans et demi de prison ferme. Il se trouvait jusqu’à présent en détention dans une prison de la banlieue de Moscou. Les autorités ont confirmé son transfèrement.

De notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

Pour l’heure, ni les avocats ni les proches d’Alexeï Navalny ne savent où se trouve l’opposant russe. Ce vendredi 26 février, les autorités pénitentiaires russes ont bien confirmé que l’opposant avait quitté la prison moscovite où il se trouvait mais sans préciser dans quelle colonie pénitentiaire il serait transféré.

En Russie, les peines de prison sont effectuées soit dans des centres de détention situés près des villes, soit dans ces camps hérités de l’époque soviétique. Des colonies situées très souvent dans des zones reculées, ce qui rend plus difficile les contacts avec le monde extérieur. Selon le patron de l’autorité pénitentiaire russe, Alexeï Navalny effectuera sa peine dans des « conditions normales » et il pourra « s’il le souhaite prendre part à des activités de production ».

À lire aussi : Trois journées dans la vie d’Alexeï Navalny

Cité par les agences de presse russes, Alexander Kalachnikov assure enfin qu’aucune menace ne pèse « sur la vie ou sur la santé » de l’opposant. Cette précision s’adresse à tous ceux qui s’inquiètent pour la vie d’Alexeï Navalny. La semaine dernière, la Cour européenne des droits de l’homme avait demandé la libération « immédiate » de l’opposant au motif que sa vie pouvait être mise en danger, du fait de son incarcération.