La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    41 511,07
    +312,88 (+0,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

La Russie accuse Google et Apple d'ingérence électorale après leur refus de supprimer l'appli d’Alexeï Navalny

·1 min de lecture

Le torchon brûle entre Moscou et Google et Apple, accusés d'"ingérence électorale". Des législatives se tiendront d'ici trois semaines en Russie sans la participation des alliés de M. Navalny, exclus du scrutin ou contraints à l'exil depuis l'interdiction de leurs organisations, déclarées en juin "extrémistes". Le 20 août, le service russe de surveillance des télécoms, Roskomnadzor, avait déjà exigé de Google et Apple la suppression de l'application de l'opposant disponible dans leurs boutiques en ligne.

Roskomnadzor a lancé jeudi un deuxième avertissement aux entreprises américaines, dans un communiqué consulté par l'AFP. "L'organisation ou la participation à des organisations extrémistes interdites en Russie peuvent être passibles de poursuites pénales", a-t-il mis en garde, ajoutant que le refus de supprimer l'application en question "peut être considéré comme une ingérence électorale". Lors de son briefing hebdomadaire, la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova a qualifié l'attitude de Google et Apple d'"inacceptable à l'aune des processus électoraux en cours".

>> A lire aussi - Vladimir Poutine est-il l'homme le plus riche du Monde ?

Depuis l'interdiction des organisations de M. Navalny, plusieurs sites de l'opposant ont été bloqués en Russie par Roskomnadzor. Alexeï Navalny, condamné en février à deux ans et demi de prison dans une affaire qu'il dénonce comme politique, a appelé ses soutiens à utiliser son application pour trouver et voter pour les candidats (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

SFR, Darty, Boulanger et Orange accusés par la DGCCRF d’information insuffisante ou trompeuse
Le Nasdaq face au risque d’une envolée de la volatilité : le conseil Bourse du jour
Or : un trésor rarissime découvert dans un manoir de Bretagne
JPMorgan paie 25 millions d'euros d'amende et évite un procès dans l'affaire de fraude fiscale d'ex-dirigeants de Wendel
Le Medef demande l'arrêt du pass sanitaire pour les centres commerciaux, face à la baisse du chiffre d'affaires

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles