La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 143,70
    -14,56 (-0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Russie, États-Unis... Les confidences du chef des services secrets finlandais

INTERVIEW- Dans un entretien exclusif à Challenges, le maître-espion Antti Pelttari estime que "la Russie est le plus grand problème de sécurité" pour la Finlande et que le nombre d'agents de renseignement russes dans son pays est identique à ce qu'il était durant la guerre froide.

"Tout mon service a regardé le Bureau", annonce d'emblée Antti Pelttari, en référence à la célèbre série de Canal +, . Ce 20 mai 2022, alors que son pays a officialisé deux jours plus tôt , le patron des services secrets finlandais (Supo) se livre. Au cœur d'Helsinki, dans un austère bâtiment de marbre gris proche de l’imposante cathédrale orthodoxe Ouspenski, construite sur ordre d'Alexandre II de Russie au XIXe siècle, le maître-espion revient sur . "Tout au long de notre histoire, nous nous sommes préparés à faire face à cette agressivité, mais, néanmoins, l’attaque russe en Ukraine le 24 février a changé la donne et justifie notre démarche de vouloir rejoindre l’Otan", confie le quinquagénaire aux fines lunettes noires qui dirige le Supo depuis 2011 et a été prolongé jusqu'en 2026.

Ce service secret fondé en 1949 a doublé de taille ces cinq dernières années et compte aujourd'hui 522 espions - son budget a également bondi de 35 à 56 millions d'euros entre 2017 et 2021. Il cumule, comme le FBI ou la DGSI, des missions de contre-espionnage et de contre-terrorisme et collecte également du renseignement à l'étranger à l'instar de la CIA et de la DGSE. entre la Finlande et la Russie, le Supo est aux premières loges pour décrire la quête de puissance de Moscou. Et à écouter Antti Pelttari, l'époque de la guerre froide, où plusieurs espions du KGB, , faisaient défection vers l'Ouest en s'échappant par la Finlande, a encore la vie dure. Le service secret surveille aussi étroitement le déploiement de la Chine et a mis au jour, au printemps 2021, que le Parlement finlandais a été espionné par le groupe de hackers APT31, lié à l'État chinois. Entretien.

Challenges - La demande d’adhésion de la Finlande à l’Otan était-elle inéluctable?

Antti Pelttari - La Russie est le plus grand problème de sécurité pour notre pays car c’est un État qui attaque ses voisins. Tout au long de notre histoire, nous nous sommes préparés à faire face à cette agressivité, mais, néanmoins, l’attaqu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles