La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 809,78
    -154,79 (-0,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Les Russes procèdent à des évacuations dans Kherson face à l'avancée des troupes ukrainiennes

AFP - BULENT KILIC

Les autorités d'occupation russes à Kherson, dans le sud de l'Ukraine, ont annoncé mardi avoir commencé le déplacement de milliers de personnes supplémentaires dans cette région où les forces de Kiev mènent une offensive.

L'offensive ukrainienne vers Kherson produit ses effets. Les autorités d'occupation russes à Kherson, dans le sud de l'Ukraine, ont annoncé mardi avoir commencé le déplacement de milliers de personnes supplémentaires dans cette région où les forces de Kiev mènent une offensive. "Nous allons réinstaller et transférer jusqu'à 70.000 personnes" se trouvant actuellement dans une bande de 15 kilomètres de profondeur à l'est sur la rive gauche du fleuve Dnipro, a déclaré le gouverneur installé par Moscou à Kherson, Vladimir Saldo, dans l'émission radiophonique russe Soloviov Live.

La semaine dernière, les forces d'occupation russes avaient déjà annoncé que 70.000 civils avaient quitté leurs habitations situées à l'ouest sur la rive droite du fleuve et plus proches de la ligne de front. M. Saldo a affirmé que les nouvelles évacuations avaient été décidées face au risque d'une "possible attaque de missile" sur un barrage situé sur le fleuve et dont la destruction entraînerait l'"inondation de la rive gauche".

"Nous avons déjà commencé" ces nouvelles évacuations et les personnes déplacées seront acheminées "plus en profondeur" à Kherson ou "dans d'autres régions de Russie", a déclaré M. Saldo, sans fournir plus de précisions. Lundi soir, M. Saldo avait affirmé que l'évacuation de cette bande de 15 kilomètres de profondeur permettrait aussi à l'armée russe de mettre en place une "défense en profondeur pour repousser l'attaque ukrainienne", semblant ainsi envisager la possibilité de les forces de Kiev traversent le Dnipro.

La région de Kherson est partiellement contrôlée par la Russie, qui a annexé le mois dernier la portion qu'elle a conquise, en même temps que trois autres zones d'Ukraine sous sa coupe. Les forces de Kiev mènent depuis plusieurs semaines une offensive pour reprendre la région de Kherson, avançant d'ouest en est.C'est en raison des gains territoriaux réalisés par les soldats ukrainiens que les autorités d'occupation russes avaient demandé mi-octobre aux habit[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi