La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 581,45
    -357,58 (-1,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Les russes font flamber l'immobilier à Dubaï

AFP/Archives - Ryan LIM, -

Les acquéreurs étrangers, notamment russes, ont boosté le marché immobilier de Dubaï. Après les crises financières et sanitaires, les prix sont repartis à la hausse.

Avec un volume de 132 milliards d'euros en 2022, les transactions immobilières ont bondi à Dubaï l’an dernier, stimulées par l’afflux important de ressortissants russes fuyant les sanctions occidentales depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie. "Les ventes annuelles ont franchi pour la première fois la barre du demi-billion de dirhams", a indiqué le gouvernement de Dubaï, l'un des sept émirats qui composent les Emirats arabes unis. Le montant global a atteint 528 milliards de dirhams en 2022, "soit une augmentation de 76,5%" par rapport à l'année précédente

Avec ses gratte-ciels scintillants et ses îles artificielles, le secteur de l'immobilier représente environ un tiers de l'économie de Dubaï et n'a cessé de croître depuis l'assouplissement des restrictions sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19. Les Russes ont été les plus gros acheteurs étrangers de biens, selon Betterhomes, important courtier immobilier implanté dans l'émirat. "Le secteur immobilier de Dubaï a démontré sa capacité à maintenir sa croissance rapide et à renforcer son attractivité", s'est félicité Sultan Butti ben Mejren, chef de l'organisme foncier de l'émirat.

Rebond post-crises

Mais le secteur a régulièrement montré ses fragilités par le passé. Avec des constructions tous azimuts qui pullulent en ville comme dans le désert, Dubaï a certes attiré de nombreux investisseurs du monde entier après avoir permis en 2002 aux étrangers d'accéder à la propriété. Les prix avaient atteint un record en 2008, sous l'effet de la spéculation, mais ont lourdement chuté après la crise de liquidités qui a accompagné le crash financier de 2009, faisant perdre au secteur la moitié de sa valeur. Dubaï profite d’une clientèle très cosmopolite, allant des investisseurs, à partir de 100.000 ou 150.000 euros, qui misent sur la location touristique aux clients fortunés qui n’hésitent pas à dépenser plusieurs millions d’euros pour un villa de luxe.

Lire aussiDubaï, nouveau royaume des reines et rois de l'image

Dans[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi