Marchés français ouverture 4 h 3 min
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    28 946,61
    -159,40 (-0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,1602
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    25 591,80
    -446,47 (-1,71 %)
     
  • BTC-EUR

    52 188,58
    -2 319,48 (-4,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 470,65
    -34,50 (-2,29 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     

Rugby - Top 14 - Perpignan s'offre Toulon et signe son deuxième succès de la saison

·2 min de lecture

Avec quatre buts de pénalité de leur arrière international Melvyn Jaminet, les Catalans l'emportent (12-9) devant Toulon à Aimé-Giral, lors de la quatrième journée du Championnat, et montent provisoirement à la huitième place. Le match : 12-9 Avec cet victoire obtenue à grands coups de volonté, l'USAP signe son deuxième succès dans ce Championnat : après Biarritz, c'est Toulon qui est tombé à Aimé-Giral. Un Toulon particulièrement médiocre, équipe ordinaire qui s'est inclinée presque sans jouer, si ce n'est une fois (68e). Perpignan, lui, a livré une performance au courage, avec beaucoup de caractère, porté par son public. Et s'il l'emporta, ce fut aussi par sa mêlée, quelquefois dominatrice. De quoi monter provisoirement à la huitième place. On passera très vite sur la première période, indigeste, pas vraiment digne du Top 14. Des deux côtés des fautes de mains, des fautes de goût et des pénalités distribuées par l'arbitre, M. Brousset. Entre une USAP maladroite et un RCT attentiste, une domination territoriale stérile côté catalan et un manque de continuité de jeu côté varois, cette première période ne fut ponctuée que par deux buts de pénalités : à la 6e minute pour Louis Carbonel, à la 29e pour Melvyn Jaminet. lire aussi Le film de Perpignan-Toulon Score nul à la pause (3-3) pour un match qui l'était autant. Et que penser d'une seconde période engagée sur le même tempo, ou plutôt l'absence de tempo : deux buts de Carbonel (48e, 54e) contre un de Jaminet (50e) : 6-9 à l'heure de jeu et toujours pas le moindre essai en vue. Bien sûr, on soulignera l'engagement physique des Catalans et le sérieux défensif des Varois, mais c'est le minimum à ce niveau-là de compétition. L'heure passée, l'USAP prit un léger avantage (12-9) grâce à deux buts de l'incontournable Jaminet (60e, 67e) tandis que Toulon manquait en bout de ligne un essai tout fait, construit autour de Gabin Villière. Des Toulonnais qui méritent le bonus défensif pour avoir défendu leur en-but sur les temps forts catalans mais qui ne montrèrent rien d'autre, le contenu de leur jeu étant proche du néant. Le nombre d'essai inscrit par les deux équipes, samedi soir à Aimé-Giral. L'action : Gervais Cordin vendange l'immanquable À la 68e, Toulon enclenche un mouvement offensif gagnant qui tranche la défense catalane. Gabin Villière fait jouer autour de lui de façon acrobatique et, de passe en passe, se dessine un « cinq contre deux ». Le ballon est acheminé vers l'aile droite, l'essai semble imparable, mais Gervais Cordin ne parvient pas à se saisir de la balle envoyée dans ses chaussures. Toulon, toujours très maladroit, venait de laisser passer une occasion en or de l'emporter. lire aussi Le classement du Top 14

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles