Marchés français ouverture 2 h 44 min
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    -9,93 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 604,59
    +58,41 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,2164
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    29 467,24
    +75,98 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    26 134,69
    -205,50 (-0,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    639,77
    -0,15 (-0,02 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     

Rugby Championship: nouveau nul entre l'Australie et l'Argentine, Nouvelle-Zélande sacrée

·3 min de lecture

Les XV d'Australie et d'Argentine se sont à nouveau séparés sur un match nul (16-16), samedi à Sydney sous une pluie battante, à l'issue d'une rencontre qui a sacré la Nouvelle-Zélande dans ce Rugby Championship au goût particulier.

Cette édition s'est en effet, pandémie de Covid-19 oblige, disputée dans un seul pays et en l'absence de l'Afrique du Sud, championne en titre, qui avait préféré ne pas effectuer le voyage, avançant une préparation trop courte.

Personne ne doutait du sacre des All Blacks avant cette rencontre, mais Pumas et Wallabies, qui s'étaient déjà tenus en échec il y a deux semaines (15-15), avaient encore une chance mathématique de leur confisquer le titre: en gagnant avec une marge de 93 points pour les Argentins, de 101 points pour les Australiens, avec le bonus offensif... Le miracle ne s'est pas produit.

Les hommes de Mario Ledesma, critiqués la semaine dernière pour leur peu d'enthousiasme à rendre hommage à Diego Maradona, ont joué pendant tout le match avec le N.10 de la gloire argentine sur une manche de leurs maillots.

Sous une pluie diluvienne, les hommes de Dave Rennie ont largement dominé le premier quart d'heure, sans parvenir à concrétiser par la faute d'un en-avant de Philip ou d'un ballon perdu dans un regroupement à quelques mètres de l'en-but adverse.

Il a fallu attendre la 16e minute pour voir les Wallabies prendre enfin et logiquement l'avantage, grâce à une pénalité face aux poteaux transformée par Hodge pour une faute de Kremer, auteur d'une charge dangreuse et exclu temporairement sur cette action.

- L'Australie finit plus fort -

Mais malgré la domination d'ensemble des coéquipiers de Hooper dans cette première période, ce sont les Pumas qui ont viré en tête (13-6), grâce notamment à un superbe essai de l'ailier Delguy (34e), lancé par son demi de mêlée Ezcurra filant côté fermé derrière un maul perforant sur plus de 30 mètres la défense australienne.

Ce premier acte, marqué par de nombreuses fautes de main à cause du ballon transformé en savonnette, a aussi été marqué par une exclusion temporaire de chaque côté: Kremer chez les Pumas et Hooper chez les Wallabies, tous deux auteurs de la même faute: déblayage trop haut et dangereux sur un adversaire.

En seconde période, les Australiens ont grignoté petit à petit leur retard sur l'Argentine, malgré l'exclusion de leur deuxième ligne Salakaia-Loto, entré 9 minutes plus tôt, à l'heure de jeu pour un plaquage haut.

Parvenus à égaliser sur un essai en force de leur capitaine Hooper après une prise de balle très propre en touche de Philip (67e), les Wallabies ont obtenu la pénalité de la gagne à moins d'1 minute de la fin du temps réglementaire.

Mais Hodge, impeccable jusque-là dans son rôle de buteur, d'une quarantaine de mètres légèrement à gauche, a échoué.

"Nous ne sommes pas contents de ce résultat, nous sommes déçus de ne pas avoir obtenu la victoire pour notre dernier match", a déclaré le capitaine australien Hooper. "Les conditions étaient difficiles. Nous avons remporté la bataille territoriale, mais nous n'avons pas su concrétiser", a ajouté le flanker.

Son sélectionneur Dave Rennie n'avait pas tout à fait la même lecture du résultat que son capitaine. "Nous avons fait preuve de caractère lorsque nous avons été menés de 7 points et réduits à 14. Nous avons alors assez bien contrôlé la situation et avons été récompensés", s'est-il félicité.

L'Australie et l'Argentine finissent à égalité de points (8), mais les Pumas terminent à la 2e place grâce à une meilleure différence générale au terme de ce tournoi où ils ont battu pour la première fois de leur histoire les All Blacks ((25-15 le 14 novembre).

mp-chc/gf