Marchés français ouverture 2 h 47 min
  • Dow Jones

    35 135,94
    +236,60 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    15 782,83
    +291,18 (+1,88 %)
     
  • Nikkei 225

    28 381,20
    +97,28 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,1307
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    23 591,68
    -260,56 (-1,09 %)
     
  • BTC-EUR

    50 628,68
    -327,83 (-0,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 444,60
    +15,67 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    4 655,27
    +60,65 (+1,32 %)
     

Rugby - Bleus - Antoine Dupont : « Je ne vais pas changer ma façon d'être »

·3 min de lecture

Tout juste nommé capitaine du quinze de France, Antoine Dupont aborde ce nouveau statut et les prochaines échéances internationales avec sérénité. « Êtes-vous fiers d'avoir été nommé capitaine du quinze de France ?
Évidemment, c'est une très grande fierté car représenter son pays, c'est toujours quelque chose de fort. C'est la continuité d'un projet lancé il y a deux ans. C'est une nomination qui demande plus d'engagement médiatique. Est-ce un exercice qui vous plaît ?
Un exercice qui me plaît... Je ne sais pas si c'est le mot. Mais cela fait partie du jeu et je commence à avoir l'habitude maintenant. Si le staff m'a choisi pour prendre le poste de capitaine, c'est pour ma façon d'être et l'homme que je suis, donc je n'aurai pas à changer ma façon de fonctionner. Je pourrais aussi bien me concentrer sur mon jeu que ce que je faisais jusqu'à maintenant. Je ne vois pas pourquoi cela aurait de l'influence. Après je vais rester comme je suis, je ne vais pas changer ma façon d'être. De quoi avez-vous discuté avec Charles Ollivon, le précédent capitaine, concernant les stratégies pour l'équipe ?
Il a pu me faire part de son expérience, car il a été capitaine de cette équipe pendant deux ans. On échangeait déjà pas mal ensemble pour avoir son ressenti. C'est toujours quelque chose d'intéressant pour moi. Avec Fabien Galthié (le sélectionneur) et Raphaël Ibanez (le manager), qui ont bien connu ce poste-là, nous avons aussi pas mal échangé à ce sujet. Antoine Dupont « Si je joue avec Matthieu (Jalibert) à la charnière, Romain (Ntamack) ne sera pas très loin non plus » Vous avez été capitaine à quatre reprises sur les huit dernières journées de Top 14, est-ce que l'on peut dire que c'est votre rôle ?
Je ne sais pas trop, parce que je partage le capitanat avec Julien Marchand à Toulouse. Donc s'il est sur le terrain, ce sera lui et moi je le remplace quand il n'est pas là. C'est une fonction sur le papier, car quand je ne suis pas capitaine, je prends toujours mon rôle de leader à coeur. C'est important de pouvoir bien communiquer avec les joueurs sur le terrain et de bien passer les consignes. C'est une position que je vis de plus en plus. Vous avez l'habitude de jouer avec Romain Ntamack en club mais aussi avec Matthieu Jalibert. Tous les deux sont en concurrence pour le poste d'ouvreur, mais pourraient malgré tout être associés. Quelle est la différence entre ces deux joueurs selon vous ?
Les différences ne sont pas fondamentales. J'ai eu la chance de pouvoir jouer avec les deux notamment lors de la blessure de Romain Ntamack l'année dernière (double fracture de la mâchoire). Mais ce sont des joueurs qui ont des profils assez similaires, qui sont très axés sur l'offensive. C'est vrai que Romain, je le connais depuis que l'on joue ensemble en club. Mais avec Matthieu (joueur de l'UBB), on s'entend bien aussi. Donc si je joue avec Matthieu, Romain ne sera pas très loin non plus. » Cretin : « Dupont était déjà un leader avant sa nomination » lire aussi Associer deux ouvreurs, une option tentante

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles