La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 184,82
    -29,08 (-0,40 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 207,16
    -5,43 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    33 963,84
    -106,58 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0647
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 944,90
    +5,30 (+0,27 %)
     
  • Bitcoin EUR

    24 902,03
    -17,79 (-0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    565,87
    -2,18 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,33
    +0,70 (+0,78 %)
     
  • DAX

    15 557,29
    -14,57 (-0,09 %)
     
  • FTSE 100

    7 683,91
    +5,29 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 211,81
    -12,18 (-0,09 %)
     
  • S&P 500

    4 320,06
    -9,94 (-0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    32 402,41
    -168,62 (-0,52 %)
     
  • HANG SENG

    18 057,45
    +402,04 (+2,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,2240
    -0,0054 (-0,44 %)
     

Rugby: battue par les Fidji, l'Angleterre plonge dans la crise avant la Coupe du monde

Sacrée surprise. Les Fidji ont battu pour la première fois de leur histoire l'Angleterre (30-22) en match de préparation à la Coupe du monde de rugby, samedi à Twickenham. Défaits 34-17 par la France il y a une semaine à Nantes, les Fidjiens ont infligé une nouvelle défaite inquiétante - et méritée - aux Anglais, qui enregistrent eux leur cinquième défaite en six matchs à l'approche du Mondial en France (8 septembre-28 octobre).

La seule victoire des Anglais sur leurs six dernières sorties remonte au 12 août, avec un court succès face au Pays de Galles (19-17). Le sélectionneur de l'équipe anglaise, Steve Borthwick, avait procédé à neuf changements par rapport à l'équipe défaite par l'Irlande (29-10) à Dublin la semaine dernière. Sans effet.

Le XV de la Rose inquiète

Les deux équipes ont inscrit trois essais chacune, par Jonny May (9), Marcus Smith (57) et Joe Marchant (68) côté anglais, et Waisea Nayacalevu (43), Vinaya Habosi (52) et Simione Kuruvoli (72) côté fidjien. "Je suis fier des garçons, cette victoire est pour tout le peuple fidjien", a exulté l'ailier Selestino Ravutaumada, élu joueur du match, sur Amazon Prime.

Le capitaine anglais Courtney Lawes, pour sa 100e sélection, a admis que le XV de la Rose n'était "pas assez bon et pas à sa place à l'heure actuelle". "Tout ce que nous pouvons faire c'est continuer à avancer", a-t-il encore lâché, mais le temps presse puisque l'Angleterre fera ses débuts en Coupe du monde le 9 septembre contre l'Argentine à Marseille.

Borthwick sera privé pour l'occasion de deux de ses cadres, suspendus, l'ouvreur et capitaine Owen Farrell et le troisième ligne Billy Vunipola. Les Fidjiens, qui entreront dans leur Mondial le 10 septembre face au Pays de Galles à Bordeaux, ont compté jusqu'à 12 points d'avance en seconde période mais les Anglais sont revenus à un point avant que le remplaçant fidjien Simione Kuruvoli n'inscrive un dernier essai à sept minutes de la fin, synonyme de succès historique.

Article original publié sur RMC Sport