La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    41 077,33
    +34,44 (+0,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Royaume-Uni : le prince Philip sera enterré le 17 avril, Harry présent sans Meghan

·4 min de lecture

Au lendemain du décès du prince Philip, époux de la reine Elizabeth II, le palais de Buckingham a annoncé samedi les détails de ses funérailles. Celles-ci auront lieu le 17 avril au château de Windsor, dans un cadre restreint en raison du Covid-19 et de l'aversion du duc d'Édimbourg pour ce genre de cérémonies. Le prince Harry devrait être présent, sans Meghan.

Le prince Philip s'est éteint, vendredi 9 avril, à l'âge de 99 ans. Alors que le Royaume-Uni et le reste du monde traversent une crise sanitaire, ses obsèques seront célébrées le 17 avril en petit comité, a annoncé, samedi 10 avril, le palais de Buckingham.

La cérémonie, qui sera précédée d'une minute de silence dans tout le pays, aura lieu à la chapelle St George du château de Windsor, sans public et sans procession, a ajouté le palais.

Seules 30 personnes pourront assister à cette cérémonie, qui aura lieu dans le strict respect des restrictions sanitaires liées à l'épidémie de coronavirus, souligne Buckingham, ce qui signifie que tous les membres de la famille royale, y compris la reine, devraient porter un masque.

Afin de "permettre au plus grand nombre de membres de la famille possible d'assister aux funérailles", le Premier ministre britannique, Boris Johnson, n'y assistera pas, ont indiqué ses services.

Une cérémonie privée

Le College of Arms, organisation impliquée dans la mise en œuvre des protocoles royaux, avait déjà indiqué que le prince Philip n'aurait pas de funérailles d'État, et que son cercueil ne serait pas exposé au public. Il avait indiqué préférer une cérémonie privée, de style militaire.

Sa dépouille reposera au château de Windsor avant des funérailles à la chapelle Saint-Georges, "conformément à la coutume et aux souhaits de Son Altesse Royale", a indiqué cette organisation héraldique.

En temps normal, des milliers de personnes auraient dû affluer à Londres et à Windsor pour une procession militaire du cercueil du prince Philip.

Le public est d'ailleurs encouragé à ne pas se rendre près des résidences royales pour éviter les attroupements, mais plutôt à faire un don à une association. Malgré cet appel à respecter les règles de distanciation sociale contre le Covid-19, de nombreux Britanniques ont déposé des cartes et des bouquets à l'extérieur du château de Windsor et du palais de Buckingham durant toute la nuit de vendredi à samedi.

Les drapeaux à Buckingham et sur les édifices publics dans toute la Grande-Bretagne ont été mis en berne dès vendredi. Des minutes de silence seront aussi observées avant les matches de la Premier League de football ce week-end.

Les forces armées ont également marqué, samedi, la mort du prince Philip. Depuis la Tour de Londres au bord de Tamise, les châteaux d'Édimbourg ou de Belfast, dans l'enclave britannique de Gibraltar, sur les navires de la Royal Navy, où il a servi pendant la Seconde Guerre mondiale, le bruit des canons a retenti à midi avec 41 salves.

Le prince Harry sera présent

Les journaux britanniques ont largement spéculé sur la venue ou non de son petit-fils Harry et de son épouse Meghan lors de cet enterrement, après leurs récentes critiques envers "La Firme", surnom de la monarchie, accusée de racisme et de manque de soutien.

Un porte-parole du palais a confirmé que le prince Harry, qui vit à Los Angeles après avoir renoncé à ses fonctions officielles, prévoyait d'assister à cette cérémonie. Il a ajouté que les médecins de son épouse, Meghan, qui est enceinte de leur deuxième enfant, lui avaient conseillé de ne pas voyager.

À l'annonce du décès, le couple a rendu hommage au prince Philip sur le site de son organisation caritative Archewell avec un message se détachant en lettres blanches : "À la mémoire de son Altesse royale, le duc d'Édimbourg, 1921-2021". "Merci pour votre dévouement... Vous nous manquerez grandement", ont-ils écrit sobrement en mémoire du grand-père du prince Harry.

"Mon cher papa était une personne très spéciale"

Le prince Charles, héritier de la couronne britannique, a rendu hommage samedi à son "cher papa", le prince Philip, en saluant son dévouement à la reine Elizabeth, à la famille royale, à la Grande-Bretagne et au Commonwealth.

"Mon père, pendant les 70 dernières années, a rendu le plus remarquable et dévoué des services à la reine, à ma famille, au pays et aussi à l'ensemble du Commonwealth", a déclaré le prince de Galles, à la presse.

"Mon cher papa était une personne très spéciale qui, plus que toute autre, aurait été impressionnée par les réactions et les choses touchantes qui ont été dites sur lui, et de ce point de vue, nous sommes, avec ma famille, profondément reconnaissants pour tout cela", a-t-il ajouté. "Cela nous soutiendra après cette perte si particulière et dans ce moment particulièrement triste."

"Comme vous pouvez l'imaginer, mon père manque énormément à ma famille et à moi. C'était un personnage très aimé et très apprécié et au-delà de tout le reste, je peux imaginer qu'il serait profondément touché par le nombre de personnes, ici et ailleurs dans le monde entier et dans le Commonwealth, qui, je crois, partagent notre perte et notre chagrin", a poursuivi le prince Charles.

Avec AFP