Marchés français ouverture 13 min
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9639
    -0,0049 (-0,51 %)
     
  • HANG SENG

    17 761,05
    -172,22 (-0,96 %)
     
  • BTC-EUR

    19 437,17
    -449,47 (-2,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    428,92
    -15,62 (-3,51 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     

Royaume-Uni: Les tories arbitrent entre le pari Sunak et le risque Truss

Story Picture Agency/Shutterstoc/SIPA

Un techno ou une politique? Les deux candidats conservateurs au poste de Premier ministre restent peu convaincants face aux difficultés du Royaume-Uni. Ce sera toujours mieux que Bojo.

Ce lundi 5 septembre, le découvrira le nom de son quatrième Premier ministre en six ans. Rishi Sunak ou Liz Truss se verra remettre les clés du 10, Downing Street suite au vote d'environ 160.000 adhérents du parti conservateur. Le vainqueur, quel qu'il soit - et pour l'instant les pronostics semblent favorables à Liz Truss -, héritera d'un pays en grande difficulté et d'un parti qui a démis ses trois précédents dirigeants.

Après douze années de pouvoir conservateur, le pays est confronté à une poussée inflationniste et à une croissance anémiée. Dans le même temps, la scène politique est devenue instable suite à l'effondrement des équilibres traditionnels. Ces phénomènes sont loin d'être une particularité britannique, mais il existe peu de pays où ils se manifestent avec autant d'acuité.

Certes, le vainqueur sera de toute façon meilleur que le sortant. Les deux candidats semblent vouloir le poste pour faire avancer les choses. Mais le successeur de devra affronter une situation épineuse. L'inflation devrait dépasser cette année 13%, soit plus que tout autre pays du G7. La facture d'énergie d'un ménage moyen devrait atteindre 5.000 euros annuels en janvier prochain, le triple de ce qu'elle était en 2021. Et les grèves s'étendent, touchant le rail, les tribunaux, les ports et la logistique. Elles pourraient bientôt affecter le système de santé public.

Les programmes des candidats pas tout à fait à la hauteur

Les remèdes avancés par les candidats ne paraissent pas tout à fait à la hauteur. Sunak propose un mélange de baisses d'impôts, de dégrèvements et d'allocations ciblées. La promesse de Truss de réduire les taxes sociales sur les salaires n'intéresse guère les plus modestes, qui ne cotisent pas. Mais elle s'est engagée à réduire les écotaxes et a laissé ouverte la possibilité de distribuer de l'argent. Il faut espérer en tout cas que les difficultés du moment n'empêcheront pas le prochain chef de gouvernement de s'attaquer au problème de fond du pays: sa faiblesse [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi