La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 950,69
    -236,93 (-0,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Le Royaume-Uni s'enlise dans l'impasse économique

Dan Kitwood / POOL / AFP

En panne de productivité et d'innovation, le pays enregistre depuis dix ans ses pires résultats, aggravés par le Brexit et la pandémie. Un problème d'investissement et de formation que Boris Johnson néglige à son tour.

Alors que le vient de faire face à une motion de défiance et se débat dans , son pays est confronté à un défi autrement préoccupant: , qui menace de durer. Selon l'OCDE, au sein du G20, seule la Russie fera moins bien que le Royaume-Uni l'an prochain. Le problème tient en un mot: productivité. Autrement dit, la capacité de produire plus avec moins, principal facteur de l'élévation du niveau de vie.

Selon la théorie économique, on peut augmenter le rendement du travail par l'investissement. Celui-ci peut aussi progresser en améliorant la productivité totale des facteurs, qui mesure l'efficacité avec laquelle travailleurs et capitaux sont utilisés. Ce qui dépend en partie des pratiques managériales ou du degré de siècle, le pays était champion du monde de la productivité totale des facteurs, devant les Pays-Bas. En 1910, étaient en tête, avec des travailleurs 25% plus efficaces que les Britanniques. Le Royaume-Uni a maintenu son rang jusqu'à la crise financière de 2008, puis ce fut la chute libre la décennie suivante.

La sous-performance de l'économie entre 2008 et 2018 fut la pire en deux cent cinquante ans. et alourdi les coûts, n'a évidemment rien arrangé. Pourtant considérés comme des points forts, les services financiers et informatiques, la production d'équipements de transport et les médicaments n'ont pas été épargnés. Divers éléments peuvent expliquer cette situation. L'un d'eux est qu'une prise excessive de risque dans l'industrie des services financiers a artificiellement gonflé le calcul de la productivité britannique dans les années 2000. Une autre explication est la tendance générale à l'amenuisement des bénéfices des évolutions technologiques. Si les causes de la maladie sont complexes, il est plus facile d'identifier les points sur lesquels le pays doit s'améliorer.

Compétences bloquées

D'abord,, l'Allemagne ou les Etats-Unis et dépense moins en R&D. Autre problème: le financement. Outre-Manche, il est plus difficile qu'ailleurs de lever les fonds pro[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles