La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 184,82
    -29,08 (-0,40 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 207,16
    -5,43 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    33 963,84
    -106,58 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0647
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 944,90
    +5,30 (+0,27 %)
     
  • Bitcoin EUR

    24 915,80
    -101,07 (-0,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    565,87
    -2,18 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,33
    +0,70 (+0,78 %)
     
  • DAX

    15 557,29
    -14,57 (-0,09 %)
     
  • FTSE 100

    7 683,91
    +5,29 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 211,81
    -12,18 (-0,09 %)
     
  • S&P 500

    4 320,06
    -9,94 (-0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    32 402,41
    -168,62 (-0,52 %)
     
  • HANG SENG

    18 057,45
    +402,04 (+2,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,2240
    -0,0054 (-0,44 %)
     

Royaume-Uni: la sécurité de la barge qui accueille des demandeurs d’asile pointée du doigt

AP - Andrew Matthews

Le gouvernement britannique est accusé de jouer à la roulette russe avec le bien-être des demandeurs d’asile. Le mois dernier, une cinquantaine d'entre eux ont emménagé à bord du Bibby Stockholm, une barge destinée à les héberger, avant d’être évacués moins d’une semaine plus tard, puisque des légionelles ont été repérées à bord. Ce vendredi 1 septembre, on apprend que les pompiers avaient, eux aussi, des doutes sur la sécurité du bateau.

Avec notre correspondante à Londres, Émeline Vin

Quelques jours avant l’arrivée des demandeurs d’asile sur le Bibby Stockholm, les inspecteurs des pompiers avaient repéré cinq réfections urgentes à opérer sur la barge. Il y avait, entre autres, les éléments suivants : ouvrir davantage de sorties de secours, organiser des exercices incendies, et installer plus de voies d’aération… Selon le rapport des pompiers, sans ces changements, les pensionnaires du Bibby Stockholm couraient un risque grave en cas d’incendie.

Malgré ces recommandations, le ministère de l’Intérieur a fait emménager les demandeurs d’asile sur le navire. Les autorités savaient également que la plomberie n’était pas aux normes, mais les réparations auraient pris plusieurs mois.

Les ONG de défense des droits des migrants dénoncent « une nouvelle preuve de la cruauté » du gouvernement conservateur.

À lire aussiRoyaume-Uni: à peine installés, les demandeurs d'asile évacués du bateau «Bibby Stockholm»


Lire la suite sur RFI