Marchés français ouverture 4 h 7 min
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 261,51
    +45,99 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1641
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    26 019,87
    +232,66 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    54 860,45
    +1 405,42 (+2,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 478,94
    +15,58 (+1,06 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     

Royaume-Uni: nouveau soutien à l'emploi après la pandémie

·2 min de lecture
Le ministre britannique des Finances, Rishi Sunak, à Manchester à l'occasion d'un congrès du parti conservateur, le 3 octobre 2021 (AFP/Oli SCARFF)

Le ministre britannique des Finances, Rishi Sunak, va dévoiler ce lundi une aide de plus de 500 millions de livres (584 millions d'euros) en faveur de l'emploi, après la fin du dispositif de chômage partiel déployé durant la pandémie, a indiqué le Parti conservateur.

Cette enveloppe vise à accompagner "des centaines de milliers" d'employés ne disposant plus du chômage partiel, de chômeurs de plus de 50 ans, de jeunes travailleurs ou de personnes à bas salaires, a précisé le parti au pouvoir, réuni en congrès jusqu'à mercredi à Manchester, dans le nord-ouest de l'Angleterre.

En 18 mois, le dispositif de chômage partiel a permis de soutenir près de douze millions d'emplois dans les secteurs contraints de fermer ou de diminuer leur activité à cause du Covid-19, pour un coût de 70 milliards de livres.

Mais l'arrêt du chômage partiel à la fin septembre fait craindre à certains économistes une hausse du chômage malvenue au moment où les minima sociaux sont revus à la baisse et que le prix du gaz flambe.

"La première phase de notre programme d'aide à l'emploi a fonctionné", a souligné Rishi Sunak dans un communiqué diffusé avant son discours lundi.

Mais avec le fort redémarrage de l'activité, "je veux veiller à ce que l'économie soit adaptée à l'avenir, et cela signifie fournir le soutien et les compétences dont ont besoin les gens pour trouver un travail et aller de l'avant dans la vie".

L'économie britannique a redémarré plus vite que prévu au deuxième trimestre, à 5,5%, grâce notamment aux dépenses des Britanniques qui ont davantage puisé dans leurs économies avec la réouverture des commerces.

Mais d'autres indicateurs signalent un possible ralentissement en raison des perturbations dans les chaînes d'approvisionnement causées par la pandémie et le Brexit.

Jeudi, le gouvernement britannique avait annoncé un fonds de 500 millions de livres pour les familles vulnérables.

mpa-jit/bt

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles