La bourse ferme dans 37 min
  • CAC 40

    6 776,09
    +29,86 (+0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 156,76
    +11,86 (+0,29 %)
     
  • Dow Jones

    34 983,66
    +190,99 (+0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,1846
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 804,80
    -9,70 (-0,53 %)
     
  • BTC-EUR

    32 821,84
    -450,70 (-1,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    973,55
    -2,35 (-0,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,48
    +0,33 (+0,48 %)
     
  • DAX

    15 727,12
    +34,99 (+0,22 %)
     
  • FTSE 100

    7 110,91
    -12,95 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    14 865,17
    +84,64 (+0,57 %)
     
  • S&P 500

    4 421,57
    +18,91 (+0,43 %)
     
  • Nikkei 225

    27 728,12
    +144,04 (+0,52 %)
     
  • HANG SENG

    26 204,69
    -221,86 (-0,84 %)
     
  • GBP/USD

    1,3941
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Royaume-Uni : Nissan veut implanter une nouvelle "giga-usine" de batteries pour les voitures électriques

·1 min de lecture

Le premier ministre Boris Johnson a qualifié de "vote de confiance majeur dans le Royaume-Uni" cet investissement post-Brexit qui totalise 1 milliard de livres dans la plus grande usine européenne de Nissan, et qui va générer 6.200 emplois. Le fournisseur de batterie de Nissan, le chinois Envision AESC, va investir 450 millions de livres dans cette usine qui fonctionnera aux énergies renouvelables et permettra d'équiper 100.000 véhicules électriques du groupe par an. Nissan prévoit de son côté de dépenser jusqu'à 423 millions de livres sur un véhicule tout électrique tandis que le conseil municipal de Sunderland complètera l'investissement à hauteur de 1 milliard de livres. "C'est un jour historique pour Nissan, nos partenaires, le Royaume-Uni et l'industrie automobile" a déclaré le directeur opérationnel de Nissan Ashwani Gupta.

Nissan, qui avait averti qu'un Brexit sans accord menacerait l'existence de son usine de Sunderland qui existe depuis 35 ans, a souligné que le nouveau projet permettrait la création de 6.200 emplois dans le groupe et chez ses fournisseurs britanniques. Il y aura 900 nouveaux emplois chez Nissan et 750 nouveaux postes chez Envision AESC dans la foulée de cet investissement.

Le nouveau complexe automobile représente "un énorme pas vers notre ambition de placer le Royaume-Uni à l'avant-garde de la course mondiale aux véhicules électriques", a pour sa part commenté le ministre britannique des Entreprises Kwasi Kwarteng. "Les voitures fabriquées dans cette (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce drôle de véhicule hybride peut servir à la fois de voiture… et de petit avion
Un site Renault bloqué par des salariés de la fonderie jurassienne MBF
Renault mise sur le vert et vise 90% de véhicules électriques en 2030
Lyon : les voitures dans le collimateur des écolos
Stellantis, Nissan... l’industrie auto du Royaume-Uni veut se doter d’usines géantes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles